Vivre près d’une grande route : plus de risques de démence

Vivre près d’une grande route : plus de risques de démence

169
0
<<<
>>>

axe routier démenceLe fait de vivre proche des grands axes routiers présenterait un risque accru de démence, selon une récente étude canadienne. Ainsi, les personnes vivant à 50 mètres de routes à forte circulation auraient un risque 7 % plus élevé que les personnes habitant à plus de 300 mètres de ces routes.

La pollution en cause

Publiée dans le journal The Lancet, l’étude a été réalisée grâce à l’analyse de l’état de santé de 6,5 millions d’habitants de l’Ontario au Canada en prenant en compte leur proximité avec de grands axes routiers. Les chercheurs ont ainsi évalué les liens existant entre la proximité du trafic et la démence, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques. Si aucune association n’a été observée avec la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques, l’étude montre que le risque de démence augmente à mesure que les résidences se rapprochent des axes routiers. Ainsi, le risque est 7 % plus élevé pour les personnes vivant à moins de 50 mètres des grandes routes, 4 % pour celles vivant entre 51 et 100 mètres de ces routes et 2 % plus élevé pour celles dont les habitations sont situées entre 101 et 200 mètres. L’étude suggère donc que les polluants atmosphériques, capables d’atteindre le cerveau par la circulation sanguine, peuvent mener à des problèmes neurologiques.

A lire aussi : Le saune protégerait les hommes contre la démence !

Laissez votre commentaire