Une puce implantée sous la peau de salariés belges

Une puce implantée sous la peau de salariés belges

137
0
<<<
>>>

puce salariésÀ Malines (Belgique), les salariés de la société Newfusion se sont vu introduire une puce sous la peau de leur main, qui serait en fait « une clef » d’entrée à l’entreprise permettant à la fois d’ouvrir les portes, mais également l’ordinateur de chaque salarié. Selon Tim Pauwels, l’un des gérants de Newfusion, qui s’est confié à RTBF « l’idée a germé après que plusieurs employés ont perdu leurs badges. Ici, l’identification est sous-cutanée, vous l’avez toujours avec vous ! ».

Une puce de la taille d’un grain de riz

La puce RFID a déjà été implantée dans la chair de la main de huit employés volontaires. Minuscule, elle fait la taille d’un grain de riz, coûte environ 100 euros et contient les données personnelles de chaque salarié.

Des questions éthiques

À l’avenir, les dérives de cette technologie font peur. Le président de la ligue des Droits de l’Homme, Alexis Deswaef a résumé son point de vue à RTBF : « C’est un réel danger. On ‘flique’ dorénavant les employés au plus profond de leur chair. C’est un outil de contrôle total. On peut savoir à quelle heure l’employé a commencé son service, quand celui-ci a pris sa pause cigarette. On analysera ensuite s’il est assez productif ? Que fera-t-on de cette collecte de données ? Dans le futur, braderons-nous un peu plus nos droits à la vie privée pour plus de sécurité ou de confort ? »

A lire aussi : Quand la carte Vitale devient un passeport santé

Laissez votre commentaire