Un tiers des décès avant 65 ans seraient évitables

Un tiers des décès avant 65 ans seraient évitables

304
0
<<<
>>>

deces 65 ans« Les Français sont globalement en bonne santé », indique un récent rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) et l’agence nationale Santé Publique France. Ce bilan positif est néanmoins terni par un second constat : en 2013, près d’un tiers des décès prématurés, c’est-à-dire avant 65 ans, auraient pu être évités.

Réduire les comportements à risques

Tabagisme, consommation d’alcool, surpoids, obésité, conduite automobile dangereuse, … Autant de facteurs évitables qui provoquent pourtant de nombreux décès avant 65 ans. Ainsi, en France, les décès prématurés représentent 1 décès sur cinq. Cette mortalité évitable est d’ailleurs plus de trois fois supérieure chez les hommes que chez les femmes.

Des inégalités sociales

Le rapport précise que ce sont souvent les populations les moins favorisées qui cumulent les expositions aux différents facteurs de risque pour la santé, dans l’environnement professionnel (exposition aux polluants, travail de nuit, …), mais aussi dans les comportements quotidiens (alimentation, activité physique, …).

Des disparités régionales

Les disparités régionales sont également importantes, puisque chaque région présente des facteurs à risques différents et à des degrés d’intensité plus ou moins forts. Les situations sont souvent accentuées par le contexte économique et la disponibilité locale de services, notamment sanitaires et médico-sociaux.

Ainsi, « l’espérance de vie est en moyenne plus élevée dans la moitié sud de la France métropolitaine, en Île-de-France et, pour l’outre-mer, en Martinique. En revanche, elle est en moyenne plus basse dans les Hauts-de-France et, pour l’outre-mer, à Mayotte et en Guyane » indique le rapport.

Laissez votre commentaire