Un test sanguin pour détecter une crise cardiaque

Un test sanguin pour détecter une crise cardiaque

209
0
<<<
>>>

crise cardiaque test sanguinLes personnes les plus susceptibles de souffrir d’une crise cardiaque présentent généralement des facteurs à risques (obésité, diabète, sédentarité, mauvaise alimentation, …). Elles sont alors régulièrement contrôlées. Mais qu’en est-il des personnes ne présentant pas ces risques et qui subissent tout de même un infarctus du myocarde ? Des chercheurs de l’université d’Edimbourg ont imaginé pour elles un nouveau mode de dépistage par test sanguin.

Anticiper les risques

Ce test permettrait de diagnostiquer le risque d’une future crise cardiaque à partir du taux de troponine dans le sang, un complexe de protéines qui sensibilise les cellules musculaires au calcium. On retrouve ces protéines dans les muscles cardiaques.

Habituellement, l’analyse sanguine du taux de troponine est pratiquée pour déterminer la survenue immédiate d’un infarctus du myocarde lorsque les patients se plaignent déjà de douleurs thoraciques. Les chercheurs ont donc cherché à savoir si ce test pouvait permettre d’évaluer le danger à une échéance plus lointaine, même chez les patients ne présentant pas de symptômes.

Et les premiers résultats sont encourageants ! En examinant, pendant un an, les analyses de 3 000 hommes avec un niveau de cholestérol élevé, mais sans antécédent de maladie cardiaque, ils sont parvenus à établir un lien entre le niveau sanguin de troponine et le risque de souffrir un jour d’une crise cardiaque. L’étude révèle, en effet, que les personnes dont les niveaux sanguins de troponine sont les plus faibles (moins de 3,1 nanogrammes par litre) sont cinq fois moins susceptibles de souffrir d’une crise cardiaque ou d’une maladie coronarienne par rapport à ceux qui ont montré une forte augmentation de ce taux (supérieur à 5,2 ng/l) sur cette période.

Selon les chercheurs, cette analyse aidera les médecins à identifier les individus apparemment en bonne santé présentant un risque de subir un jour une crise cardiaque afin de leur proposer des traitements préventifs.

A lire aussi : Jeunes fumeurs : 8 fois plus de risques de crise cardiaque

Laissez votre commentaire