Travail de nuit et métiers physiques nuisent à la fertilité

Travail de nuit et métiers physiques nuisent à la fertilité

155
0
<<<
>>>

conditions de travail et fertilitéD’après une étude publiée dans la revue médicale Occupational and Environmental Medicine, les conditions de travail pourraient affecter la fertilité des femmes suivant un programme de fécondation in vitro.

Moins d’ovocytes

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs se sont penchés sur les cas de 473 patientes d’une clinique spécialisée dans les problèmes de fertilité, d’un âge médian de 35 ans. Grâce à une série de tests, les auteurs de l’étude ont démontré que les femmes dont le travail implique de soulever des objets lourds avaient moins d’ovocytes matures en réserve que les autres. En clair, ces femmes disposaient de moins de cellules reproductrices que la moyenne : elles auraient donc moins d’ovules capables de se développer en embryons viables. De la même façon, les femmes travaillant en soirée, de nuit ou avec des horaires variables avaient, elles aussi, moins d’ovocytes à maturation.

Comment l’expliquer ? Les scientifiques suggèrent qu’un dérèglement de l’horloge interne pourrait être à l’origine du phénomène. De prochaines études devraient permettre de mieux en déterminer les causes et de définir si ces résultats peuvent s’appliquer aux couples cherchant à concevoir sans assistance médicale.

A lire aussi : Projet de bébé ? Vérifiez vos vaccins !

Laissez votre commentaire