Tatouages : les encres termineraient dans les ganglions

Tatouages : les encres termineraient dans les ganglions

399
0
<<<
>>>

tatouage ganglionsLorsqu’une personne se fait tatouer, elle prête généralement attention à la réputation du salon et à la stérilité de l’aiguille utilisée. Rarement à la composition chimique des encres. Pourtant, d’après une récente étude publiée dans la revue Scientific Reports, c’est une erreur ! Ses auteurs tirent la sonnette d’alarme : les encres des tatouages se déplacent à l’intérieur du corps et atteignent les ganglions lymphatiques, des organes responsables de l’immunité. Leurs effets sur la santé restent, à ce jour, mal connus.

Des pigments et éléments toxiques dans les encres

D’après les chercheurs à l’origine de l’étude, les encres des tatouages entraîneraient dans l’organisme le dépôt à long terme de pigments et d’éléments toxiques sous forme de micro et nanoparticules.

Les scientifiques ont notamment pu localiser, dans les ganglions lymphatiques des personnes tatouées, la présence d’un composant courant des encres : le dioxyde de titane. Ce pigment blanc, qui sert de base à certaines couleurs, est aussi utilisé dans les additifs alimentaires et les peintures.

« Cela peut conduire à un gonflement chronique et à une exposition permanente », souligne un résumé de l’étude diffusé par l’ESRF « la cicatrisation lente, le gonflement localisé de la peau, les démangeaisons parfois constatées après un tatouage, sont autant d’effets indésirables associés à des tatouages blancs, et donc à l’usage du dioxyde de titane ».

En outre, les encres contiennent un grand nombre de pigments organiques, de conservateurs et de contaminants comme le nickel, le chrome, le manganèse ou le cobalt, susceptibles de se déplacer dans le corps sous forme de micro et nanoparticules. Le problème ? « Nous ne savons pas aujourd’hui comment les nanoparticules réagissent » explique l’un des principaux auteurs de l’étude, Bernhard Hesse.

Les encres responsables d’effets secondaires ?

Les scientifiques envisagent donc de prolonger leur étude, afin de mieux comprendre les effets secondaires des encres de tatouages. Ils souhaitent notamment reproduire leur expérience auprès de patients tatoués présentant des effets indésirables. L’objectif : déterminer le risque de souffrir d’effets secondaires en fonction de la composition de l’encre utilisée.

A lire aussi : Comment enlever un tatouage ? Les recommandations

Laissez votre commentaire