Syndrome des jambes sans repos : comment le soulager ?

Syndrome des jambes sans repos : comment le soulager ?

491
0
<<<
>>>

jambes sans reposVous ne pouvez vous empêcher de bouger les jambes, même la nuit ? Il s’agit certainement du syndrome des jambes sans repos, aussi appelé « impatiences ». Cette maladie neurologique, qui touche le système nerveux, a des répercussions importantes sur la qualité de vie des patients. Elle provoque des symptômes qui s’intensifient le soir et par conséquence, de graves troubles du sommeil. Quelques gestes simples peuvent vous soulager momentanément, mais lorsque les troubles deviennent très gênants, un traitement médical est nécessaire.

Identifier la cause

Dans certains cas, il est possible d’identifier la cause des impatiences. La traiter permet de soulager les manifestations :

  • La prise d’un médicament peut être en cause. Parlez-en avec votre médecin pour savoir s’il est possible d’arrêter ou de modifier le traitement.
  • Il peut s’agir d’une anémie. Là encore, consulter votre médecin pour traiter cette anomalie.
  • Une maladie peut aussi être en cause (diabète, maladie de Parkinson, insuffisance rénale, …). Sa prise en charge peut aider à atténuer les symptômes.
  • Une grossesse peut aussi provoquer les impatiences. Les symptômes sont alors temporaires.

A lire aussi : Fatigue : comment utiliser la phytothérapie ?

Marcher et s’étirer

Le syndrome des jambes sans repos provoque des sensations désagréables de picotements, fourmillements, contractions musculaires ou petites décharges électriques au niveau des membres inférieurs. L’immobilité devient alors insupportable : marcher et étirer vos jambes permet de soulager la gêne. Pour combattre les insomnies, prenez l’habitude de faire une marche en soirée.

Masser ses jambes

Pour réduire les symptômes, l’idéal est de masser ses jambes et d’alterner les sources de chaud et de froid (compresses d’eau fraîche, bain chaud, gel froid, bouillote…).

Consulter un neurologue

Il est recommandé de consulter un neurologue plutôt qu’un médecin généraliste. Spécialisé dans les maladies du système nerveux, il sera capable de déterminer les facteurs en cause et le traitement adéquat.

Généralement, la prise en charge médicamenteuse consiste à proposer des dopaminergiques (qui agissent sur le système nerveux), des antalgiques (pour soulager les douleurs), des analgésiques narcotiques (en cas de douleurs violentes), des sédatifs (pour améliorer la qualité du sommeil) ou encore des médicaments anticonvulsivants.

A lire aussi : Syndrome de fatigue chronique : qu’est-ce que c’est ?

Laissez votre commentaire