Supplémentation de vitamine D pour bébé : quels intérêts ?

Supplémentation de vitamine D pour bébé : quels intérêts ?

260
0
<<<
>>>

supplémentation vitamine D uvestérolDepuis quelques jours, la supplémentation de vitamine D est au cœur des débats : le décès d’un nourrisson après la prise d’une dose d’Uvestérol D, médicament destiné à pallier le manque de vitamine D inquiète les jeunes parents.

Pourtant, les bébés ont besoin de vitamine D pour grandir : elle leur permet notamment de conserver des os et des dents solides et en bonne santé. Pour s’assurer que bébé reçoit suffisamment de vitamine D, et qu’il ne souffre pas de carence, la supplémentation quotidienne est nécessaire dès sa naissance.

D’où vient la vitamine D ?

Le soleil : la vitamine D se forme naturellement lorsque la peau est exposée au soleil. Pour bébé, qui a la peau trop fine pour être exposée, la supplémentation vient combler le manque.

L’alimentation : on retrouve de la vitamine D principalement dans les poissons gras tels que la truite, le saumon, le thon ou encore le maquereau. Le jaune d’œuf cru et quelques viandes en contiennent également. Mais ces aliments ne concernent pas les jeunes enfants.

Existe-t-il des alternatives à la supplémentation ?

Vous l’aurez compris : ni le soleil, ni l’alimentation ne peuvent fournir à bébé la vitamine D qu’il lui est nécessaire pour bien grandir.

L’allaitement : si vous allaitez bébé, ne pensez pas que votre alimentation, même enrichie en vitamine D, puisse suffire à combler ses besoins. Au contraire, tous les bébés allaités doivent recevoir une supplémentation de vitamine D, car le lait maternel n’en contient que de petites quantités.

Les laits infantiles : les préparations lactées sont enrichies en vitamine D. La plupart des bébés nourris avec ces laits infantiles n’auront plus besoin de suppléments plus rapidement que ceux nourris aux seins. Toutefois, la supplémentation reste nécessaire les premiers mois.

Carence en vitamine D : quels risques ?

Une carence en vitamine D peut être grave pour le développement de l’enfant. Elle peut entraîner le rachitisme : une maladie de la croissance et de l’ossification. Cette pathologie peut provoquer des déformations au niveau de la dentition, du thorax, du crâne, des membres ou encore du bassin. Dans les cas les plus graves, les os se cassent et la force musculaire est altérée.

Administrer la vitamine D en toute sécurité

Pour bébé, il existe des solutions en gouttes à diluer dans un peu d’eau ou de lait à donner au biberon. Mais, certains suppléments, comme l’Uvestérol D, proposent un mode d’administration par pipette. Respectez quelques consignes est essentiel pour éviter les « fausses routes » et les suffocations.

  • Administrer le produit avant la tétée ou le biberon
  • Installer l’enfant en position semi-assise : il doit être éveillé lors de l’administration.
  • N’allongez pas bébé pendant et après l’administration.
  • Placer la pipette contre l’intérieur de sa joue pour que bébé puisse téter. S’il ne tète pas, administrez le produit au goutte-à-goutte. Avant 3 mois, les gouttes doivent être mise dans une tétine.
  • En cas de problèmes digestifs ou de troubles de la déglutition, ne donnez pas le médicament pur, mais diluez-le dans un peu d’eau ou de lait.

A lire aussi : Enceinte : quelle supplémentation ?

Laissez votre commentaire