Sommeil difficile ? Faites du camping !

Sommeil difficile ? Faites du camping !

174
0
<<<
>>>

sommeil campingVous pensez qu’il est un peu tôt pour planter votre tente en plein mois de février ? Que nenni ! D’après une étude publiée dans la revue Current Biology, pas besoin d’attendre les beaux jours pour profiter des bienfaits du camping. Au contraire, passer quelques jours en plein air durant l’hiver permettrait de retrouver un sommeil de qualité.

Des mauvaises habitudes à changer

Selon l’équipe de chercheurs de l’université du Colorado (États-Unis) à l’origine de l’étude, notre mode de vie moderne est néfaste pour notre rythme circadien. Cette horloge biologique interne définit l’alternance du jour et de la nuit et régule la plupart de nos fonctions biologiques et comportementales. En hiver, le manque d’exposition à la lumière naturelle en journée et l’éclairage artificiel la nuit dérègle ce mécanisme. Ce déséquilibre entraine notamment des troubles du sommeil, de l’humeur et des perturbations physiques et cognitives.

A lire aussi : La luminothérapie : de la lumière pour nous redonner le sourire

Un rythme naturel en fonction des saisons

Les scientifiques suggèrent que passer au moins un week-end à camper et bénéficier de la lumière naturelle du jour, ainsi que de l’obscurité complète d’une nuit sans lumière artificielle est bénéfique pour le rythme du sommeil. Ainsi, ils ont étudié le niveau de mélatonine (l’hormone qui favorise le sommeil et prépare l’endormissement) de 14 participants dont 9 sont partis camper dans le Colorado et 5 sont restés chez eux. Deux jours après leur retour, les chercheurs ont prélevé une petite quantité de salive et constaté que le niveau de mélatonine était avancé de 1,4 heure pour les campeurs. Les chercheurs ont renouvelé l’expérience avec 5 nouveaux participants, mais pour une durée d’une semaine. Cette fois, leur niveau de mélatonine avait commencé à s’élever 2,6 heures plus tôt qu’habituellement.

Selon les auteurs de l’étude, après seulement un week-end de camping, l’horloge biologique commencerait à s’adapter à la saisonnalité, comme pour les animaux. Un effet qui s’accentuerait après une semaine de camping. À défaut de camper, les chercheurs recommandent de s’exposer le plus possible à la lumière naturelle du jour et d’éteindre écrans et portable avant d’aller au lit.

Alors, vous avez préparé votre bivouac ?

A lire aussi : Froid : il vous veut (aussi) du bien !

Laissez votre commentaire