Santé : les Français veulent plus d’objets connectés

Santé : les Français veulent plus d’objets connectés

201
0
<<<
>>>

objets-connectes santéC’est un fait, le marché des objets connectés est en plein essor, il n’en est plus à ses balbutiements. Selon une étude menée par l’agence Les Infiltrés, la majorité des Français considère d’ailleurs qu’il ne s’agit plus d’un phénomène de mode, mais bien d’outils permettant de leur faciliter la vie, d’améliorer leur quotidien, et même de réaliser des économies. Parmi leurs centres d’intérêt, la santé arrive en seconde position, juste derrière le maintien à domicile des personnes âgées.

La santé : un secteur qui séduit

Ainsi, 96 % des personnes interrogées pour les besoins de l’étude se sont dits intéressées par les objets connectés « santé ». Pourtant, seulement 24 % en possédaient au moins un.

Parmi les objets « santé » les plus appréciés, on retrouve ceux qui aident à garder la forme (31,18 %), à améliorer le sommeil (18,85 %), à contrôler son poids (18,07 %), à être plus zen (15,53 %) ou encore à suivre la santé de bébé (7,18 %).

A lire aussi : Applis santé : 101 règles de bonne pratique

Un frein : la sécurité des données

Le décalage entre les attentes et la possession réelle d’un objet peut notamment s’expliquer par une certaine méfiance envers ces objets. Près de huit volontaires sur dix (79 %) se sont ainsi dit inquiets quant à la sécurité de leurs données de santé.

Plus de pédagogie et de sens

Pour lever ce frein, les Français semblent avoir besoin d’objets véritablement utiles et de plus de pédagogie pour pouvoir les intégrer au quotidien. Ainsi, 55 % des volontaires possédant un objet connecté ont déclaré avoir arrêté d’utiliser une application de santé, car ils ne l’utilisaient pas, et 45 % ont considéré que les conseils et l’accompagnement n’étaient pas suffisants.

A lire aussi : Étudiants : la santé 2.0

Laissez votre commentaire