Rapports sexuels et cystite : les solutions

Rapports sexuels et cystite : les solutions

443
0
<<<
>>>

Cystite sexe60% des femmes ont déjà eu une cystite au moins une fois dans leur vie. Si elle peut survenir n’importe quand, les rapports sexuels sont souvent un facteur déclenchant.

Quels sont les symptômes de la cystite ?

Brûlures en urinant, avec envie pressante de faire pipi, douleurs dans le bas-ventre… La cystite, si elle touche aussi les hommes, est un mal bien connu des femmes.

Ainsi, pour les femmes régulièrement touchées pas la cystite, les rapports sexuels deviennent problématiques. En effet, si faire l’amour entraîne chez elles une infection urinaire, elles en viennent à redouter ce moment, source de douleur et d’inconfort.

La cystite n’est pas une infection sexuellement transmissible. Mais les rapports sexuels peuvent influencer la survenue de cystite, notamment par un rôle mécanique : l’urètre peut entrer en contact avec les germes présents à l’entrée du vagin. Le rapport peut alors rendre l’urètre plus sensible face aux infections.

Comment éviter la cystite après l’amour ?

La première des règles : prendre l’habitude d’uriner après chaque rapport sexuel, afin de se débarrasser des bactéries présentes dans la vessie.

  • Hygiène : ni trop, ni pas assez. Si avoir une hygiène intime irréprochable est indispensable pour éviter les cystites, un excès peut avoir l’effet inverse à celui recherché : la flore vaginale se sent agressée, et le nombre d’infections urinaires augmente.
  • Utiliser du lubrifiant, pour éviter une sécheresse vaginale et des micro-coupures, qui peuvent favoriser les cystites.
  • Prendre du cranberry : reconnu pour éviter les infections urinaires, on ne retrouve maintenant en boissons et compléments alimentaires.
  • Certaines boissons peuvent augmenter l’irritabilité de la vessie et de l’urètre, comme le thé, le café, les plats épicés, le vin blanc ou le champagne. A éviter, donc.

A lire aussi : Cystite : comment soulager les douleurs ?

Laissez votre commentaire