Piqûre de frelon : est-ce grave ?

Piqûre de frelon : est-ce grave ?

88
0
<<<
>>>

piqure frelonCousin de la guêpe et de l’abeille, le frelon effraie par sa taille imposante (entre 18 et 35 mm). Sa piqûre est très douloureuse, mais dans la plupart des cas, elle n’est pas dangereuse. Néanmoins, certaines situations doivent vous alerter et vous amener à consulter. On vous explique.

Identifier une réaction locale habituelle

Lorsqu’il se sent agressé, le frelon pique. Sa piqûre entraîne une forte douleur et une réaction locale importante (gonflement, rougeur, légère induration, démangeaisons, …).

Il possède un dard plus long que la guêpe ou l’abeille, qui s’enfonce plus profondément dans la peau. Le venin peut donc être directement injecté dans les vaisseaux sanguins, ce qui explique que la réaction soit importante. Néanmoins, son venin n’est pas toxique, et une piqûre est généralement sans gravité.  

Réagir en dehors de toute situation urgente

En cas de piqûre sans gravité :

  • Retirez le dard grâce à une pince à épiler ;
  • Utilisez une pompe à venin pour en éliminer une partie et limiter les symptômes ;
  • Ôtez vos bagues en cas de piqûre à la main ;
  • Nettoyez la piqûre avec de l’eau et du savon ;
  • Désinfectez la plaie grâce à une solution antiseptique ;
  • Prenez, si nécessaire, un antalgique (type paracétamol) pour soulager la douleur ;
  • Vérifiez que vos vaccins sont à jour, car les frelons peuvent transmettre des bactéries ou virus ;
  • Restez au calme pendant au moins 30 minutes ;
  • En cas de démangeaisons, appliquez une pommade antihistaminique ;
  • Consultez un médecin si la zone reste très rouge, enflée et douloureuse après 24 heures.

Reconnaître les réactions anormales

Dans certains cas, la piqûre d’un frelon peut devenir inquiétante, voire même engager le pronostic vital. Cinq situations principales ont été identifiées :

  • La piqûre se situe au niveau du visage (paupières, lèvres, …), du cou, dans la bouche ou la gorge.
  • La personne a été piquée à plusieurs reprises. La réaction locale est intense et a tendance à s’étendre. Des symptômes généraux apparaissent : fatigue, vomissements, diarrhée, maux de tête, vertiges,  malaise ou encore perte de connaissance.
  • La personne piquée est allergique : une seule piqûre peut provoquer une réaction très intense chez une personne allergique (urticaire généralisée, difficultés respiratoires, chute de la tension artérielle, malaise, …). L’urgence est alors vitale.
  • La personne piquée présente l’un ou plusieurs des symptômes suivants : difficulté pour respirer ou avaler, gonflement de la langue, des lèvres, de la gorge ou des yeux, étourdissements, malaise, perte de connaissance, nausées, vomissements, pâleur, éruption cutanée généralisée, fièvre, frissons. Il peut s’agir d’une réaction allergique, même si la personne ne soupçonnait pas qu’elle l’était.
  • La personne piquée est fragile : nourrissons, jeunes enfants, personnes âgées.

Réagir face à une situation urgente

Face à l’un de ces cinq situations, il est urgent d’agir :

  • Appelez le Samu en composant le 15 et le 112. Restez calme et écoutez attentivement les conseils fournis par les secours au téléphone ;
  • Allongez la personne piquée en position latérale de sécurité en attendant l’arrivée des secours ;
  • En cas d’allergie connue, la personne possède sûrement une trousse d’urgence contenant un stylo d’adrénaline auto-injectable. Utilisez-le sur le bord extérieur de sa cuisse à travers ses vêtements ;
  • Restez à côté de la personne en attendant les secours.

Laissez votre commentaire