Pharmacies : pourquoi tant de ruptures de stock ?

Pharmacies : pourquoi tant de ruptures de stock ?

233
0
<<<
>>>

Pharmacies ruptures medicamentsL’Ordre des Pharmaciens tire la sonnette d’alarme : de plus en plus souvent, des médicaments se retrouvent en rupture d’approvisionnement, c’est à dire non-disponibles sous trois jours, en particulier les vaccins qui sont environ 22 % à être concernés par des difficultés d’approvisionnement.

Sur les différentes catégories de médicaments, 2% ont été en rupture de stock de février 2015 à novembre 2016. La durée moyenne de rupture est de 109 jours, soit deux fois plus qu’il y a un an.

Une rupture d’approvisionnement signifie que la pharmacie ne peut pas dispenser le médicament à un patient dans un délai de 72 heures. Il peut s’agir soit d’une rupture de stock (quand il est impossible de fabriquer ou exploiter le médicament), soit d’une rupture dans la chaîne de distribution du médicament.

Pour l’Ordre des Pharmaciens et l’Agence du Médicament, ces difficultés d’approvisionnement sont dues plus particulièrement au manque de matières premières mais aussi à la mondialisation de la fabrication (une seule usine pour tous les pays) qui, en cas de problème, bloque la production mondiale de la molécule. La gestion en flux tendu, que ce soit chez les fournisseurs ou dans les pharmacies, augmente ce risque de rupture.

L’Ordre rappelle que « les ruptures d’approvisionnement peuvent avoir des conséquences néfastes pour le patient ».

Source : ordre.pharmacien.fr

Laissez votre commentaire