Nodules thyroïdiens : ce qu’il faut savoir

Nodules thyroïdiens : ce qu’il faut savoir

455
0
<<<
>>>

nodules thyroidiensLe nodule thyroïdien est une grosseur qui se forme dans la thyroïde. Très fréquente chez les femmes, cette affection est souvent bénigne. On vous en dit plus !

Le nodule est généralement indolore

Dans la majorité des cas, le nodule est indolore et asymptomatique. C’est pourquoi, on le découvre le plus souvent par hasard :

  • Lors d’un examen de routine grâce à la palpation du cou
  • Lors d’un examen d’imagerie médicale comme une échographie du cou
  • Lors d’une intervention chirurgicale

Lorsqu’il devient gênant, il est possible de ressentir une sensation de pression au niveau de la gorge, une modification de la voix, une gêne respiratoire ou, plus rarement, une douleur.

50 % des femmes de 50 ans en présentent au moins un

Les femmes de plus de 50 ans représentent la population la plus à risques : à cet âge, une femme sur deux a au moins un nodule.

En outre, les nodules sont fréquents chez les personnes présentant des antécédents personnels ou familiaux de troubles thyroïdiens, les personnes ayant subi une radiothérapie au niveau de la tête et/ou du cou ou encore celles ayant été victimes de radiations radioactives.

95 % des nodules sont bénins

Si votre médecin a décelé un nodule, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter. Dans la grande majorité des cas, ils sont bénins (non cancéreux).

Suite à sa découverte, deux examens sont pratiqués de manière quasi-systématique : une prise de sang et une échographie de la thyroïde. Ces tests ont pour objectif de déterminer le type de nodule (froid, chaud ou kyste), sa localisation ou encore sa taille. Ils permettent aussi de déceler une éventuelle anomalie ou un cancer de la thyroïde. Un bilan médical plus complet est alors proposé.

Il en existe plusieurs types

  • Le nodule dit « froid » ou « inactif » ne sécrète pas d’hormones thyroïdiennes. Dans de rares cas, il peut évoluer vers un cancer.
  • Le nodule dit « chaud » sécrète des hormones thyroïdiennes : il entraîne un excès hormonal qui se traduit par une hyperthyroïdie.
  • Le kyste contient du liquide voire du sang : on parle alors d’hémorragie intrakystique. Généralement, il est bénin et ne produit pas d’hormones, mais il peut grossir et devenir douloureux.

L’opération chirurgicale est parfois nécessaire

Dans certains cas, les médecins préfèrent retirer le nodule, notamment lorsqu’il est cancéreux ou suspecté de l’être. L’opération chirurgicale est également proposée si le nodule, bien que bénin, est de taille importante allant jusqu’à entraîner une gêne pour avaler, respirer ou parler.

Laissez votre commentaire