Neandertal prenait déjà de l’aspirine

Neandertal prenait déjà de l’aspirine

201
0
<<<
>>>

neanderthal aspirineUne récente étude, réalisée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Adélaïde (Australie), met en évidence le régime alimentaire et l’état de santé de l’Homme de Neandertal selon son lieu de vie. D’après les résultats, publiés dans la revue Nature, il se pourrait que les Néandertaliens aient plus en commun avec l’Homme moderne que ce qu’avançaient jusqu’à maintenant les spécialistes. L’analyse de la plaque dentaire de quatre fossiles d’hommes de Neandertal a notamment permis aux paléontologues d’identifier la présence d’analogues naturels de l’aspirine et d’antibiotiques.

Des régimes alimentaires diversifiés

Retrouvés en Belgique (grotte de Spy) et en Espagne (site d’El Sidron), les fossiles ont entre 42 000 et 50 000 ans. L’étude illustre la diversité de leur régime alimentaire suivant la région où ils vivaient et le type de nourriture disponible. Ainsi, en Belgique, les néandertaliens de la grotte Spy mangeaient du rhinocéros laineux, des mouflons et des champignons. Ils étaient donc à la fois chasseurs et cueilleurs. En Espagne, les hommes de Neandertal vivaient dans une forêt dense et se nourrissaient en majorité de champignons, de pignons de pin et de mousses. La chasse ne faisait pas partie de leur mode de vie.

Le pouvoir des plantes

La principale surprise de l’étude est venue de l’analyse du tartre dentaire d’un jeune adulte néandertalien du site El Sidron en Espagne. Il souffrait d’un abcès dentaire et était affecté par un parasite intestinal qui provoque des diarrhées sévères.

Pour se soigner, cet homme mangeait du peuplier, dont les bourgeons sont réputés pour contenir des concentrations élevées d’anti-inflammatoires ou antalgiques, comme notamment la salicine, métabolisée en acide salicylique (ingrédient actif de l’aspirine) par notre foie. L’analyse du tartre a également permis de déceler la présence de bactéries Penicillium, qui produisent naturellement l’antibiotique pénicilline.

Des révélations qui prouvent que l’Homme de Neandertal connaissait bien les plantes médicinales et leurs propriétés.

A lire aussi : Pourquoi l’aspirine fait-elle saigner ?

Laissez votre commentaire