Nantes : grève des étudiants en médecine

Nantes : grève des étudiants en médecine

776
0
<<<
>>>

grêve étudiants médecineÀ Nantes, les étudiants en médecine sont en colère. Depuis le début de la semaine et jusqu’à vendredi, ces futurs médecins sont en grève. Ils dénoncent les conditions de passage de leurs épreuves d’internat, et l’organisation de leur formation.

ECNi 2017 : deux épreuves annulées

À l’origine de ce ras-le-bol général : l’organisation de leurs épreuves classantes nationales informatisées (ECNI) qui a connu quelques cafouillages cette année. En effet, deux épreuves ont été annulées et douze ont dû être reprogrammées, déclenchant alors une vague d’indignation chez les candidats. Le motif de leur colère : cet examen détermine leur spécialité et le lieu de leurs études pour les trois à cinq années à venir.

Étudiants en médecine : un profond malaise

Une organisation bancale qui est venue s’ajouter à un malaise grandissant. Les étudiants déplorent un manque de considération à la fac durant leur formation, mais aussi à l’hôpital lorsqu’ils sont en stage.

« Dans plusieurs services, notre rôle est purement administratif. On trie des papiers, prend des rendez-vous, réunit des dossiers, répare des imprimantes… On trouve choquant de ne pas être davantage formés en pratique à la médecine, de ne pas être davantage accompagnés » ont confié au Ouest-France, Maël Domblides et Florian Manœuvrier, porte-paroles des étudiants grévistes.

Moins de concours, plus de considération

Les étudiants grévistes réclament une meilleure organisation des ECNI, voire une suppression à terme de ces épreuves au profit d’un système qui récompense davantage la motivation des étudiants et évalue les stages.

Les futurs médecins demandent aussi plus de « compagnonnage bienveillant » de la part de leurs aînés et un meilleur suivi au cours de leurs stages.

A lire aussi : Ces médecins qui viennent de l’étranger

Laissez votre commentaire