Nanoparticules, l’étiquetage des emballages est obligatoire

Nanoparticules, l’étiquetage des emballages est obligatoire

378
0
<<<
>>>

nanoparticulesLes denrées alimentaires présentant des nanoparticules, comme les bonbons par exemple, devront désormais le signaler sur leur emballage. Une initiative de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, publiée au Journal officiel ce 10 mai 2017.

Protéger le consommateur

Quel est l’objectif de cette mesure ? Informer le consommateur et le protéger, car « des incertitudes scientifiques demeurent concernant l’impact sur la santé humaine de nanomatériaux manufacturés contenus dans les denrées alimentaires » précise le décret.

Certains colorants et additifs sont particulièrement visés, comme le dioxyde de titane (colorant E171) et la silice amorphe (additif présent dans le sucre).

Une mesure qui ne fait pas l’unanimité

Cette mesure ne semble pas être au goût de tous. Dans un communiqué, l’association Agir pour l’Environnement reproche à Madame Royal d’utiliser une réglementation qui existe depuis plusieurs années : « la rédaction de cet arrêté reprend, quasi mot pour mot la définition du règlement européen 1169/2011 « information des consommateurs » qui est d’application immédiate depuis décembre 2014 ! »

Agir pour l’Environnement ironise « soit la ministre ne connaissait pas l’existence de ce règlement européen, soit elle a utilisé le Journal Officiel pour simuler une action politique à défaut de faire respecter la règlementation existante ».

L’association demande « d’agir réellement et sérieusement ». Elle réclame une interdiction de la dissémination des nanoparticules dans l’alimentation dont l’utilité est discutable et les effets sanitaires démontrés.

A lire aussi : Les bonbons dangereux pour la santé ?

Laissez votre commentaire