Morsures de vipères : le sérum anti-venin en rupture de stock

Morsures de vipères : le sérum anti-venin en rupture de stock

342
0
<<<
>>>

morsures viperesChaque année en France, les vipères font des victimes, plus ou moins graves. En cas de morsure, les spécialistes recommandent d’appeler immédiatement les secours. Lorsque c’est nécessaire, un antivenin est administré au patient afin d’éviter les complications.

Problème cette année, la région PACA souffre d’une pénurie de ces fameux sérums antivenin. Une rupture de stock qui pourrait être problématique si les autres régions ne jouent pas le jeu de la solidarité.

Une situation compliquée, mais courante

« Il n’y a plus beaucoup d’antivenin pour tout PACA, les lots qu’il reste risquent de ne pas suffire », a indiqué le Dr Audrey Boulamery, du centre antipoison de Marseille, comme le révèle FranceTV Info. « Il va falloir gérer des retards de traitement des personnes mordues ».

Seule solution : acheminer des sérums anti-venin en provenance d’autres régions. « C’est quelque chose qu’on est déjà habitué à faire : tous les centres hospitaliers ne disposent pas de l’antivenin, donc on achemine le produit vers le patient ou le patient vers l’antivenin, selon les cas. » a expliqué le médecin.

A lire aussi : Pharmacies : pourquoi tant de ruptures de stock ?

Le Viperfav® en cause

Cette rupture de stock serait due, selon le Dr Boulamery, à une interruption de la production du Viperfav®, le traitement de référence des envenimations par les vipères européennes.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué sur son site le 19 mai que le Viperfav® était « en rupture de stock ». Pour lutter contre la pénurie, l’ANSM précise que la durée de péremption d’un lot actuellement commercialisé est prolongée jusqu’au 30 septembre 2017. Elle a également donné son accord à l’INRESA (laboratoire pharmaceutique) de mettre à disposition des professionnels de santé, à titre exceptionnel, le Viperatab, spécialité initialement destinée au marché du Royaume-Uni.

Laissez votre commentaire