Maladie de Lyme : 2 500 piqûres signalées cet été

Maladie de Lyme : 2 500 piqûres signalées cet été

227
0
<<<
>>>

piqures tiquesLes tiques sont vectrices de maladies animales et humaines. Chez l’Homme, elles transmettent notamment les bactéries responsables de la maladie de Lyme, provoquant environ 27 000 nouveaux cas par an en France. Pour permettre à la recherche d’évoluer, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) a imaginé l’application « Signalement-Tique » en collaboration avec le ministère de la Santé et l’Anses. Un outil pratique et interactif qui mobilise à la fois les chercheurs et les citoyens. Près de deux mois après sa sortie, l’heure est au bilan.

Une application participative

« Signalement-tique » est une application participative permettant à tous de s’impliquer activement dans la recherche. Ainsi, elle permet de déclarer une piqûre, de la géolocaliser, de transmettre une photo, et même d’envoyer la tique aux équipes scientifiques.

Une large mobilisation citoyenne

Lancée mi-juillet, l’application connaît déjà un large succès. Au total, elle a été téléchargée plus de 20 000 fois et a permis de recenser plus de 2 500 piqûres chez l’Homme et 500 chez les animaux domestiques, comme le révèle Ouest France. Certaines régions paraissent d’ailleurs plus touchées que d’autres : de fortes densités de piqûres ont été observées dans le Grand Est, la Bretagne, les Pyrénées et le Centre. Pour l’instant, 121 tiques ont été envoyées au laboratoire « Tous Chercheurs » de Nancy.

Si les morsures surviennent principalement dans les massifs forestiers (47%), on en observe aussi une forte proportion dans les jardins privés (30%) autour des maisons. Un résultat étonnant qui devrait amener les chercheurs à réfléchir à de nouvelles actions de prévention, notamment lorsque les personnes ne sont pas en forêt, mais simplement dans leur jardin.

L’objectif ? Prévenir les piqûres et les maladies

À terme, les scientifiques espèrent récolter suffisamment de données pour fournir des cartes de présence des tiques et améliorer les actions de prévention.

L’application et ses participants devraient alors permettent de lutter contre les maladies transmises par les tiques, dont la maladie de Lyme.

A lire aussi : 6 questions sur la maladie de Lyme

Laissez votre commentaire