Les pharmaciens en grève

Les pharmaciens en grève

185
0
<<<
>>>

pharmacie grêveCe jeudi 26 janvier, votre pharmacie pourrait ne pas ouvrir ses portes. Le syndicat de pharmaciens, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) appelle les pharmacies à la grève. En parallèle, une manifestation est organisée devant le siège de l’assurance maladie à Paris. Partout en France, des rassemblements devraient avoir lieu pour soutenir les revendications du syndicat.

Les pharmaciens sont inquiets quant à l’avenir de leur métier et souhaitent faire entendre leur voix durant les prochaines négociations conventionnelles qui débuteront le 22 février prochain avec l’assurance maladie : ils espèrent notamment pouvoir s’opposer au projet de baisse des prix des médicaments. Une diminution qui signifierait beaucoup de sacrifices pour la profession.

« La cinquième roue du carrosse »

Les pharmaciens, trop souvent considérés comme « la 5ème roue du carrosse des professionnels de santé » comme l’indique l’USPO dans un communiqué, aimeraient être davantage reconnus et rémunérés à leur juste valeur. Gilles Bonnefond, président de l’USPO, précise à France Info que « Nous (les pharmaciens) sommes en négatif sur notre revenu, nous sommes considérés comme une source d’économie et en aucun cas comme une profession de santé qui doit se réformer ». Il affirme qu’aujourd’hui les pharmaciens sont les seuls à subir cette baisse de prix : « Les laboratoires peuvent supporter ces économies, parce qu’ils se rattrapent sur les médicaments qui sont mis à disposition de l’hôpital. Mais nous, nous n’avons aucune corde de rattrapage ». Les négociations s’annoncent alors houleuses, tant la profession est remontée par les premières propositions de la partie adverse « Le fait que l’on dise, ‘puisque vous vendez des shampoings, vous vous rattrapez’. Moi, je n’ai pas fait pharmacie pour vendre des shampoings ! » s’est offusqué le président de l’USPO.

A lire aussi : Pharmacies : pourquoi tant de ruptures de stock ?

Laissez votre commentaire