Les notes d’hygiène des restos accessibles sur Internet

Les notes d’hygiène des restos accessibles sur Internet

414
0
<<<
>>>
alimconfiance
Source : site du ministère de l’agriculture http://agriculture.gouv.fr/

À partir de ce lundi 3 avril, il est possible de consulter les notes de contrôles sanitaires effectués par l’Etat dans tous les établissements de la chaîne alimentaire sur Internet. Sont concernés : les restaurants, les cantines, les abattoirs, les commerces de détail (supermarchés, marchés, vente à la ferme …) ou encore les établissements agroalimentaires. Une mesure prévue par la loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, du 13 octobre 2014.

Quatre smileys pour illustrer le niveau sanitaire des établissements

alimconfiance-satisfaisant

Quatre niveaux de notes peuvent ainsi être attribués aux établissements : « Très satisfaisant », « Satisfaisant », « À améliorer », « À corriger de manière urgente ». Chacun d’eux est alors associé à un smiley, du plus souriant au plus grimaçant. Les trois premiers niveaux n’impliquent pas de risque pour la santé du consommateur, mais le dernier nécessite la fermeture urgente de l’établissement.

Comment ça marche ?

Les données sont présentées sur une carte interactive permettant de rechercher un établissement par son nom ou son adresse sur le site www.alim-confiance.gouv.fr et l’application mobile Alim’confiance. L’utilisateur peut également filtrer la catégorie d’établissement recherché ou simplement parcourir la carte. Les résultats des contrôles sont disponibles pendant une période d’un an après la date de réalisation du contrôle.

L’objectif ? Rendre le niveau d’hygiène plus transparent pour les consommateurs et encourager les établissements à atteindre les niveaux d’hygiène « Très satisfaisant » ou « Satisfaisant ».

A lire aussi : Un site unique pour le rappel de produits alimentaires ?

Un dispositif critiqué

Mais le dispositif est loin de satisfaire tout le monde. Selon l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) « la solution proposée risque de jeter le discrédit sur (la) profession ». Elle craint notamment « un effet anxiogène pour le consommateur » avec ce système de notation en 4 niveaux. L’UMIH aurait préféré deux niveaux de notes « conforme » ou « non-conforme », estimant qu’une « notation intermédiaire va attirer la suspicion et des interrogations auprès du consommateur et risque d’entrainer une baisse d’activité ».

L’union s’inquiète également des conséquences sur l’e-réputation des restaurants. En l’absence de protection des données numériques, ces notes pourront, en effet, être récupérées par les sites d’avis et les réseaux sociaux. Elles deviendront alors « des traces indélébiles, alors même que l’établissement a répondu aux non-conformités, a fait des travaux, ou changé de propriétaire » pense l’UMIH. Un coup dur pour la profession, déjà fragilisée par le contexte économique actuel.

A lire aussi : Un site internet contre les scandales santé

Laissez votre commentaire