Les hommes plus touchés par les virus que les femmes

Les hommes plus touchés par les virus que les femmes

256
0
<<<
>>>

virus hommesUne étude, réalisée par des chercheurs de la Royal Holloway University de Londres et publiée dans la revue Nature Communications, met en évidence des taux de mortalité pour des maladies infectieuses plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Cette différence serait liée à une évolution différente des virus en fonction du sexe et non à un système immunitaire plus fort pour les femmes.

Une transmission plus rapide des virus pour les femmes

Selon les scientifiques, les virus seraient moins virulents envers les femmes du fait de leur capacité de transmission à la fois horizontale et verticale : en effet, comme les hommes, les femmes peuvent transmettre leur virus à leurs pairs (transmission horizontale) mais aussi, ce qui n’est pas possible pour les hommes, à leurs descendants (transmission verticale) pendant la grossesse, la naissance ou l’allaitement. Les femmes proposent donc une voie de transmission supplémentaire pour les virus « rendant ces hôtes plus précieux » selon l’étude. Il s’agit donc d’une sélection naturelle et intelligente de la part des agents pathogènes qui agissent pour leurs évolutions.

Par exemple, les hommes infectés par le virus du papillome humain (VPH) sont cinq fois plus susceptibles de développer un cancer des amygdales, qui est mortel, que les femmes. Ils ont également deux fois plus de risques que les femmes de développer un lymphome hodgkinien suite à une infection par le virus d’Epstein-Barr (EBV) liée à la mononucléose infectieuse 12.

Les scientifiques concluent que cette étude devrait mettre en évidence l’importance de la recherche des différentes actions des pathogènes à la fois chez l’homme et chez la femme. D’autant qu’actuellement, les femmes sont nettement moins représentées dans les essais cliniques.

Laissez votre commentaire