Les enfants dorment 20 minutes de moins qu’il y a 15 ans

Les enfants dorment 20 minutes de moins qu’il y a 15 ans

705
0
<<<
>>>

enfant sommeilLes nuits de nos petits se raccourcissent. En 15 ans, les jeunes enfants ont perdu environ 20 minutes de sommeil par nuit. Un constat inquiétant révélé par Le Parisien qui dévoile, ce vendredi 15 septembre, le rapport de trois chercheurs des universités de Tours et d’Orléans. Les auteurs du rapport ont été missionnés en 2016 par le ministère de l’Education nationale pour évaluer les effets des nouveaux rythmes scolaires. Bilan ? Les nuits des enfants sont effectivement plus courtes, mais la semaine de 4 jours et demi n’est pas en cause.

Un sommeil perturbé entre la semaine et le week-end

Les élèves de grande section de maternelle et de CP, âgés de 5 et 6 ans, ont perdu « en moyenne 15 à 20 minutes de sommeil » par nuit, révèlent les chercheurs. En un siècle, les moins de 18 ans ont perdu une heure sommeil. Conséquences : des difficultés de concentration à l’école et des problèmes de comportement (passivité, agitation,…).

D’après l’étude, ces nuits de plus en plus courtes pourraient s’expliquer par « le jet lag social » imposé aux enfants entre la semaine et le week-end. Les couchers tardifs et les grasses matinées perturberaient le rythme des petits : « Le sommeil n’est pas plastique, souligne Nadine Le Floch, l’un des auteurs du rapport. Le temps qu’on manque le soir n’est pas récupéré en dormant plus longtemps le matin ». Problème ? Les parents ne semblent pas s’en rendre compte : l’étude relève un écart de « 30 à 50 minutes » entre le temps de sommeil nécessaire estimé par les parents et celui effectivement constaté.

Autres éléments perturbateurs soulignés par l’étude : les écrans. Souvent présents dans la chambre des enfants, les télévisions, ordinateurs et autres tablettes causent du tort aux nuits enfantines.

A lire aussi : Enfants et écrans : de vrais dangers

La semaine de 4 jours et demi n’est pas en cause

Ce n’est pas tout : depuis cette rentrée, les semaines de 4 jours ont été réintroduites dans les écoles. Elles sont désormais pratiquées par un tiers des établissements. Pourtant, selon le rapport, la semaine de 4 jours et demi, mise en place depuis 2013, n’est pas en cause. Le retour de l’école le mercredi ne perturberait pas le niveau de fatigue des élèves. Ainsi 80 % des parents déclarent que leur enfant se lève sans peine le matin. Et le niveau d’attention des écoliers, mesuré par les chercheurs, ne faiblit pas dans la semaine : il est relativement faible le lundi, augmente jusqu’au mercredi, puis se stabilise jusqu’au vendredi.

A lire aussi : 1 enfant sur 2 ne bouge pas assez

Laissez votre commentaire