Le Royaume-Uni autorise les bébés à 3 ADN

Le Royaume-Uni autorise les bébés à 3 ADN

235
0
<<<
>>>

bébé à trois adnCe jeudi, le Royaume-Uni est devenu le premier pays au monde à autoriser la conception d’un bébé à partir de l’ADN de trois personnes. Une avancée à visée thérapeutique qui reste critiquée, notamment d’un point de vue éthique.

Une décision historique

Le comité d’éthique du Royaume-Uni a validé ce jeudi cette technique. Une décision très attendue. L’équipe scientifique de l’université de Newcastle qui l’a développée a salué ce feu vert et pense dans un premier temps pouvoir aider 25 couples afin d’éviter que leur bébé ne naisse avec un dysfonctionnement mitochondrial, transmis par la mère. Un tel dysfonctionnement est, en effet, responsable de maladies dégénératives graves.

La technique a déjà été utilisée avec succès au Mexique en avril dernier. Un pays dans lequel la modification génétique n’est pas légale, mais pas interdite non plus. Au Royaume-Uni, un premier bébé pourrait naître dès 2017.

Une avancée thérapeutique

Si le Royaume-Uni a approuvé cette méthode, c’est parce qu’il s’agit d’une avancée thérapeutique majeure. La technique consiste à retirer la mitochondrie défectueuse de l’ovule de la mère pour la remplacer par une mitochondrie saine provenant d’une autre femme et ainsi de bloquer la transmission de la maladie pour les générations futures. Les trois parents seront donc, dans tous les cas, deux femmes et un homme.

Un débat éthique animé

Pour les opposants, cette méthode va trop loin en matière de modification génétique et ouvre la porte à la sélection des bébés. Pour cette raison, le comité d’éthique a annoncé qu’il donnerait son accord au cas par cas afin d’éviter toutes dérives.

A lire aussi : Lynlee, le bébé né 2 fois

Laissez votre commentaire