Le nombre d’IVG est en baisse

Le nombre d’IVG est en baisse

284
0
<<<
>>>

ivg baisseChaque année, on compte environ une IVG pour un peu moins de quatre naissances en France. En 2016, 211 900 interruptions volontaires de grossesse ont ainsi été réalisées. Leur nombre est en légère baisse pour la troisième année consécutive. Un constat, révélé par le dernier rapport de la Direction des études du ministère de la santé (Dress), dernière lequel se cache toujours de fortes disparités.

Des écarts régionaux

Selon la Dress, il existerait une vraie différence entre la Métropole et l’outre-mer : « Le taux de recours est de 13,9 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en métropole et de 25,2 dans les départements et régions d’outre-mer (DROM). »

En Métropole aussi, des disparités se révèlent : les taux passent du simple au double selon les régions. Ainsi, on compte près de 10 IVG pour 1 000 femmes en Pays-de-la-Loire contre plus de 20 pour 1 000 femmes en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Les jeunes femmes sont davantage concernées

Les femmes de 20 à 24 ans restent les plus concernées, avec un taux de 26 IVG pour 1 000 femmes. Pour les moins de 20 ans, les taux continuent de décroître depuis 2010.

Autre tendance à noter : 34 700 IVG ont été réalisées hors d’une structure hospitalière en Métropole, et 3 500 dans les DROM, soit 18 % du total des IVG, comme en 2015. À l’hôpital, la part des IVG instrumentales continue de décroître et s’élève à 44 %.

A lire aussi : IVG médicamenteuse : 5 choses à savoir

Laissez votre commentaire