Le cannabis contre la douleur : efficace ?

Le cannabis contre la douleur : efficace ?

316
0
<<<
>>>

cannabis therapeutique douleurL’usage du cannabis thérapeutique en est encore à ses premiers balbutiements. En France, un seul médicament à base de cannabis est aujourd’hui accessible aux patients, mais il reste difficile à obtenir. Si de nombreuses recherches assurent de son efficacité, ses détracteurs craignent les risques d’une consommation excessive. Retour sur un traitement qui ne fait pas l’unanimité.

Cannabis : quels bénéfices ?

D’après le professeur Michel Reynaud, président du fonds Actions Addictions, interrogé par le site la-croix.com, « l’intérêt du cannabis utilisé à des fins thérapeutiques est aujourd’hui prouvé scientifiquement dans certaines situations ». Il existe des certitudes ou des preuves sur l’efficacité de la substance pour traiter les douleurs chroniques de l’adulte, ainsi que les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie. Autre fait reconnu : le cannabis améliore les symptômes rapportés par les patients ayant des spasmes musculaires liés à la sclérose en plaques. En 2014, les autorités ont d’ailleurs autorisé un nouveau médicament à base de cannabis (le Sativex), destiné à certains patients atteints de sclérose en plaques. Mais faute d’un accord sur le prix, il n’est toujours pas commercialisé.

A lire aussi : Des patchs au cannabis contre la fibromyalgie

Cannabis : quelles limites ?

En revanche, « les preuves sont plus limitées sur l’efficacité du cannabis pour améliorer l’appétit chez les patients porteurs du virus VIH ou pour mieux gérer les troubles anxieux ou le stress post-traumatique » explique le Pr Michel Reynaud.

En outre, les spécialistes s’accordent à dire que consommer le cannabis en le fumant endommage fortement les poumons et donc la santé, plus encore que le tabac. Les produits pharmaceutiques, eux, ne comportent pas ces risques.

Le cannabis thérapeutique pourrait également présenter un risque de dépendance, notamment lorsque les doses ne sont pas respectées. Comme toute addiction, elle entraîne un certain nombre de symptômes comme un sentiment de manque, une anxiété, voire un état dépressif à l’arrêt du traitement.

A lire aussi : Cannabis : quelles conséquences sur la vision ?

Laissez votre commentaire