Le burn-out bientôt maladie professionnelle ?

Le burn-out bientôt maladie professionnelle ?

232
0
<<<
>>>

burn outLe burn-out, syndrome d’épuisement professionnel, pourrait bientôt être reconnu comme une maladie professionnelle. C’est en tout cas ce qu’a proposé, ce mercredi 15 février, une mission parlementaire à l’Assemblée nationale. Une réponse à la souffrance de dizaines voire de centaines de milliers de travailleurs qui seraient actuellement touchés par le syndrome.

Des dispositifs actuels inadaptés

Selon les députés à l’origine de cette mission, « les dispositifs actuels de reconnaissance des accidents du travail et des maladies professionnelles ne sont pas adaptés à la prise en charge des victimes d’épuisement professionnel » comme l’indique l’Express. Des réponses insuffisantes et inadéquates qui ont poussé ces députés à vouloir faire évoluer la législation.

Ils demandent notamment à ce qu’une définition précise du burn-out soit établie afin d’éviter les confusions avec d’autres pathologies comme l’anxiété, le surmenage ou la dépression. Ils souhaitent alors que la reconnaissance du syndrome soit facilitée par les entités compétentes en abaissant ou supprimant le « seuil de taux d’incapacité permanente » (actuellement fixé à 25 %).

La mission suggère également la création d’un « centre national de référence consacré à la santé psychique au Travail » et placé sous l’autorité de Santé publique France. Une nouvelle entité qui permettrait d’approfondir les connaissances sur cette « maladie » et d’évaluer son coût économique et social.

Les députés proposent en outre de protéger les médecins, notamment ceux du travail, des éventuelles attaques des employeurs et de développer les actions de prévention auprès des entreprises.

A lire aussi : Travail : le bruit nuit à la productivité

Laissez votre commentaire