Laits de croissance : indispensables ?

Laits de croissance : indispensables ?

169
0
<<<
>>>

laits de croissanceLes laits de croissance apportent à bébé tous les minéraux et vitamines qui lui sont essentiels. Existe-il d’autres alternatives ? Les laits d’origine animale ou végétale peuvent-ils être suffisants pour bébé ? Explications.

Un apport équilibré en protéines

Le lait de croissance comporte moins de protéines que le lait de vache : un avantage puisque les bébés ont les reins fragiles et ont du mal à supporter les excès protéiques. Le lait de croissance est donc idéal pour contrôler l’apport.

De bonnes graisses pour bébé

Contrairement au lait de vache qui apporte beaucoup de matières grasses saturées, le lait de croissance est riche en « bonnes graisses », aussi appelées graisses insaturées. Il est source d’acides gras essentiels (oméga 3 et 6) indispensables au bon fonctionnement du système nerveux et au développement du cerveau de bébé.

Lutter contre les carences

Le lait de croissance est riche en minéraux, notamment en fer et en zinc, essentiels pour bébé. Entre 1 et 3 ans, les apports en fer doivent être de 6 à 10 mg par jour pour assurer 1 à 2 mg de fer absorbé. Or, une alimentation diversifiée avec le lait de vache comme unique source lactée n’apporte que 0,3 mg de fer absorbé par jour. Le lait de croissance est spécialement formulé pour répondre aux besoins de bébé et éviter les carences.

Au niveau de l’apport en calcium, lait de croissance et lait de vache sont égaux. En revanche, le premier contient plus de vitamine D, ce qui va faciliter son absorption.

Les laits de croissance sont également riches en vitamines A, C et E essentielles au bon développement de bébé.

Pour toutes ces raisons, les laits de croissance doivent être préférés aux laits d’origine animal ou végétal jusqu’à l’âge de 3 ans.

Laissez votre commentaire