Jumeaux : l’accouchement par voie basse préconisé

Jumeaux : l’accouchement par voie basse préconisé

292
0
<<<
>>>

jumeaux accouchement voie basseEn cas de grossesse gémellaire, certains médecins préconisent de planifier une césarienne pour éviter les complications. D’après des chercheurs de l’Inserm, de l’université Paris Descartes et de l’AP-HP, c’est une erreur. Ces experts conseillent de privilégier, autant que possible, l’accouchement par voie basse. Explications.

Césarienne : des risques plus élevés pour bébé

Pour les besoins de leur étude, publiée dans la revue Obstetrics and Gynecology, les chercheurs ont suivi près de 6 000 femmes enceintes entre février 2014 et mars 2015. Parmi ces femmes, 1 454 (24,6 %) avaient planifié une césarienne et 4 461 avaient prévu un accouchement par voie naturelle. Finalement, près de 20 % de ces dernières ont dû avoir recours à une césarienne.

Résultat ? Le taux de mortalité d’au moins un des deux enfants s’élevait à 5,2 % chez les femmes ayant planifié une césarienne, contre seulement 2,2% pour les accouchements prévus par voie basse.

Aussi, le taux de morbidité était plus élevé pour les femmes ayant eu recours à une césarienne planifiée (5,3%) que pour les accouchements prévus par voie naturelle (3%).

A lire aussi : Hémorragie post-partum : comment l’expliquer ?

Les experts recommandent d’essayer l’accouchement naturel plutôt que de planifier une césarienne, notamment si l’accouchement a lieu entre la 32e et la 37e semaine de grossesse. Outre le fait de prévenir certains risques, l’accouchement par voie basse permettrait aussi de déclencher de nombreux mécanismes immunitaires. En entrant en contact avec les bactéries du vagin de sa mère, le fœtus développerait ses défenses naturelles, importantes pour sa santé et son développement à long terme.

A lire aussi : Du sucre pour accélérer l’accouchement ?

Laissez votre commentaire