Implant Essure : pas d’utilisation restreinte

Implant Essure : pas d’utilisation restreinte

367
0
<<<
>>>

implant essureEn France, la contraception permanente féminine concerne plus d’une femme sur 10 après 40 ans. Deux principales méthodes s’offrent à ces femmes : le dispositif médical Essure, recommandé en première intention depuis 2006, et la ligature des trompes. Pourtant, ces dernières années, l’implant Essure a fait face à un nombre croissant de signalements et de plaintes. Dans ce contexte, un comité scientifique indépendant a été chargé d’évaluer son rapport bénéfices / risques. Résultat : les experts n’ont pas jugé nécessaire de restreindre son utilisation.

Une nouvelle réglementation n’a pas été jugée nécessaire

Après avoir évalué les données techniques, de surveillance et épidémiologiques du dispositif, le comité scientifique nommé par l’ANSM (Agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé) ne remet pas en cause l’implantation d’Essure. Il estime que « de nouvelles conditions en termes de réglementation (ne sont) pas nécessaires ».

Toutefois, les experts recommandent de mieux informer les femmes envisageant une contraception définitive sur les risques liés à Essure et sur les autres méthodes disponibles, afin que chacune d’elles puisse prendre une décision éclairée.

Ces premières conclusions seront suivies prochainement d’un rapport plus détaillé rédigé par ce même comité, permettant à l’ANSM de prendre « les décisions adaptées ».

A lire aussi : Deux françaises lancent une action en justice contre Bayer

Laissez votre commentaire