Ibuprofène : protecteur contre le cancer du poumon ?

Ibuprofène : protecteur contre le cancer du poumon ?

214
0
<<<
>>>

tabac ibuprofeneLe tabagisme est la principale cause évitable de décès dans le monde. Les gens qui fument meurent en moyenne 10 ans plus tôt que les non-fumeurs. Ils risquent en particulier d’être atteints d’un cancer du poumon. Une étude récente vient de publier des résultats qui s’apparentent à une bonne nouvelle pour les fumeurs : elle a, en effet, mis en évidence les effets bénéfiques de la consommation d’ibuprofène sur les risques liés au cancer du poumon.

L’étude, présentée à Vienne lors de la 17ème Conférence mondiale sur le cancer du poumon, a été réalisée par des chercheurs de l’université de l’Ohio State à Columbus (Etats-Unis). Les scientifiques ont réalisé une méta-analyse avec 10 735 volontaires de l’enquête nationale sur la santé et la nutrition aux États-Unis, de 1988 à 1994. Ils ont notamment étudié les données relevées sur le tabagisme et la consommation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène, l’aspirine et le paracétamol pour établir s’il existait un lien entre ce genre de prescription et le risque de mortalité due à un cancer du poumon.

Les chercheurs ont ainsi révélé que la consommation régulière d’ibuprofène serait liée à une diminution de l’ordre de 48 % du risque de décès par le cancer du poumon pour les fumeurs et les anciens fumeurs, sans précisé à quelle dose et à quelle fréquence. Les scientifiques estiment alors que l’ibuprofène pourrait se révéler utile pour certains patients. Aucun lien n’a été observé avec l’aspirine et le paracétamol.

Toutefois, mieux vaut rester vigilants face à cette étude : celle-ci n’a pas encore été reconnue par les autorités de santé et l’ibuprofène n’est pas exempt d’effets secondaires.

Les chercheurs ont eux-mêmes reconnu que cesser de fumer et adopter un mode de vie sain demeuraient les meilleurs moyens pour réduire le risque de cancer du poumon.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire