Grossesse : je veux arrêter de fumer. Quelles solutions ?

Grossesse : je veux arrêter de fumer. Quelles solutions ?

186
0
<<<
>>>

tabac grossesseC’est bien connu, fumer durant la grossesse est très mauvais pour le futur bébé et le déroulement de la grossesse. Les conséquences du tabagisme de la future mère sur le fœtus sont multiples. La nicotine, en passant au travers du placenta, est absorbée par le fœtus : c’est ce qu’on appelle le tabagisme passif in utéro. Par ailleurs, le fœtus peut être privé partiellement d’oxygène à cause du monoxyde de carbone qui passe dans son sang. C’est pourquoi il est recommandé d’arrêter la cigarette avant même la conception de l’enfant. De multiples solutions s’offrent alors aux futures mamans.

Les substituts nicotiniques

Certains substituts nicotiniques (patch, gomme…) sont autorisés pour les femmes enceintes qui ne parviennent pas à arrêter de fumer. La Sécurité sociale rembourse ces substituts à hauteur de 150 €. Leur utilisation doit cependant se faire sous contrôle médical.

A lire aussi : Les substituts nicotiniques mieux remboursés

L’accompagnement psychologique

Les femmes enceintes souhaitant arrêter de fumer doivent être suivies dans leur démarche. Cet accompagnement est nécessaire pour que le stress provoqué par l’arrêt n’impacte pas la grossesse. Pour cela, les spécialistes conseillent d’appeler Tabac Info Service, de consulter un tabacologue ou une sage-femme tabacologue : spécialisée dans l’arrêt du tabac durant la grossesse, cette dernière sait rassurer les mamans les plus angoissées. Elle mesure le degré d’intoxication à l’aide d’un analyseur de monoxyde de carbone, établit un bilan physique et psycho-comportemental et peut prescrire des substituts nicotiniques. Ces séances sont remboursées par la Sécurité sociale.

L’acupuncture et l’auriculothérapie

L’acupuncture, médecine chinoise, peut aider les femmes enceintes à stopper leur consommation de cigarettes. Basée sur le rééquilibrage des énergies grâce à de fines aiguilles, elle permet d’arrêter de fumer en activant et en rééquilibrant l’énergie vitale qui circule dans le corps.

Sur le même principe, les femmes enceintes peuvent compter sur l’auriculothérapie. Une méthode fondée sur la stimulation de points situés dans l’oreille grâce à des aiguilles.

L’hypnose

L’hypnose peut aider à déconditionner le cerveau de la prise de tabac grâce à des exercices simples basés sur la suggestion. Les séances sont remboursées par la Sécurité sociale si le thérapeute est un médecin conventionné.

A lire aussi : Grossesse : se faire suivre par son généraliste

Laissez votre commentaire