Grossesse et saignements : quand s’inquiéter ?

Grossesse et saignements : quand s’inquiéter ?

127
0
<<<
>>>

grossesse saignementsDurant la grossesse, il est courant que surviennent de petits saignements. Si certains sont bénins, d’autres, au contraire, doivent donner l’alerte, car ils peuvent cacher des complications plus graves. On fait le point.

Début de grossesse

En tout début de grossesse, de légers saignements totalement bénins peuvent apparaître : ils sont liés à la nidation de l’ovule fécondé. La plupart du temps, il s’agit de légères traces brunâtres ou rosées.

Premier trimestre

Lors du premier trimestre, les saignements sont fréquents et peuvent avoir plusieurs origines :

  • Les « règles anniversaires »  sont de petits saignements vaginaux anodins qui apparaissent au moment où vous auriez dû avoir vos règles, d’où leur nom. Comme les véritables menstruations, leur apparition est liée à votre cycle hormonal : les saignements sont tout de même moins importants.
  • Un rapport sexuel ou un examen vaginal peuvent aussi provoquer de petits saignements. Cela est lié aux bouleversements hormonaux de la grossesse qui fragilisent la paroi du col de l’utérus.
  • Un fibrome utérin est une tumeur bénigne qui peut aussi provoquer de petits saignements, souvent sans gravité. Il est tout de même recommandé de consulter un gynécologue pour écarter tous risques.
  • Un trouble de la coagulation sanguine peut entraîner des saignements plus importants. Un suivi gynécologique est recommandé, mais pour autant, il n’y a pas forcément danger pour bébé.
  • Une fausse-couche ou une grossesse extra-utérine peuvent aussi être des causes plus graves des saignements. Dans ces situations, les pertes de sang sont importantes et accompagnées généralement de crampes abdominales très douloureuses.

A lire aussi : Grossesse : se faire suivre par son généraliste

Second et troisième trimestres

Le premier trimestre écoulé, les saignements sont moins nombreux. Ils peuvent encore apparaître après un rapport sexuel ou un examen vaginal, mais en dehors de ces situations, ils doivent vous amener à consulter.

Ils peuvent être le signe d’une infection urinaire : prise en charge rapidement, elle restera sans danger pour vous comme pour votre bébé.

Il peut aussi s’agir d’un décollement du placenta (le sang est alors souvent de couleur noire) ou d’un placenta praevia (placenta mal positionné). Votre médecin sera alors en mesure d’adapter la prise en charge. Dans certains cas, la grossesse peut être menée normalement jusqu’à son terme sans encombre, dans d’autres l’hospitalisation est nécessaire.

A lire aussi : Sécheresse vaginale : quelles solutions ?

Laissez votre commentaire