Faut-il supplémenter ses enfants en fluor ?

Faut-il supplémenter ses enfants en fluor ?

434
0
<<<
>>>

Fluor supplementation enfantsSouvent présent dans les dentifrices enrichis en fluor, ce dernier est l’ami de nos dents. A condition ne pas en abuser…

Les sources d’apport en fluor dans l’alimentation

  • l’eau ! L’eau du robinet contient naturellement du fluor, mais sa contenance varie selon les régions. Pour connaître la teneur en fluor de votre eau, renseignez-vous auprès de votre mairie. Les eaux en bouteilles en contiennent également, mais là aussi, leur teneur varie selon la marque.
  • le sel fluoré. Le sel fluoré est autorisé dans les cantines scolaires depuis 1993 sous certaines conditions, mais n’est pas autorisé en France dans les préparations industrielles (industries agro-alimentaires et restauration collective).
  • les poissons de mer et les coquillages, qui sont relativement riches en fluor.

Les produits de santé de supplémentation

Les produits de santé contenant du fluor ont le statut de médicament, de produit cosmétique ou de dispositif médical. On les retrouve sous forme de comprimés, gouttes, dentifrices, bains de bouche, gommes à mâcher ou vernis fluorés.

A lire aussi : Vous ne prenez pas assez soin de vos dents !

Excès d’apport en fluor : quels risques ?

Le risque principal est la fluorose dentaire. Elle est due à un surdosage en fluor, durant plusieurs mois ou années, survenant lors de la période de minéralisation des dents. Le développement complet des cristaux de l’émail est alors perturbé par un excès de fluor.

Si l’atteinte est importante, l’émail poreux est susceptible d’incorporer tout élément exogène coloré et engendrer une coloration des dents.

Il faut donc être particulièrement vigilant pour les enfants âgés de 0-4 ans, période de minéralisation des couronnes des incisives, surtout qu’à cet âge, une quantité importante de dentifrice est ingérée involontairement.

La dose à ne pas dépasser pour éviter tout risque de fluorose est de 0,05 mg/j par kg de poids corporel, tous apports confondus, sans dépasser 1 mg/j (donnée de l’OMS).

Apport de fluor chez les enfants

Selon un rapport de l’AFSSAPS, un apport de fluorures est recommandé dès l’apparition des premières dents (à environ 6 mois) à l’aide d’une brosse à dents imprégnée d’une quantité très faible de dentifrice fluoré inférieur ou égal à 500 ppm.

Dès l’apparition des premières molaires temporaires (vers 12-18 mois), un brossage au moins quotidien avec un dentifrice fluoré inférieur ou égal à 500 ppm est recommandé. La quantité de dentifrice à utiliser doit être de la grosseur d’un petit pois.

À partir de 3 ans, un dentifrice à 500 ppm est recommandé.

Les enfants de plus de 6 ans doivent utiliser des dentifrices dosés entre 1 000 et 1 500 ppm de fluor. Si nécessaire, un dentifrice à plus forte teneur en fluor peut être prescrit (risque carieux élevé) à partir de 10 ans.

Fluor : pas de supplémentation pour les nourrissons

Le 4 février 2017, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a décidé d’interdire les indications des spécialités à base de fluor aux enfants de moins de 6 mois. Pour les bébés, il est essentiel de ne pas donner de l’eau contenant trop de fluor et de privilégier les eaux où il est indiqué « convient pour la préparation des aliments pour nourrissons ».

A lire aussi : Pourquoi surveiller ses dents pendant la grossesse ?

Laissez votre commentaire