Fausses-couches : un compte Instagram brise les tabous

Fausses-couches : un compte Instagram brise les tabous

491
0
<<<
>>>
fausse-couche-instagram
Crédit photo : compte Instagram « I had a miscarriage »

Tristesse, culpabilité, honte, … Une fausse-couche est un événement traumatisant qui peut profondément bouleverser la vie d’une femme et d’un couple. Pourtant, cette tragédie est souvent réduite au silence, par pudeur ou par peur du jugement des autres.

Pour accompagner les femmes ayant vécu un tel événement, Jessica Zucker, une psychologue américaine, qui a elle-même subi une fausse-couche, a créé le compte Instagram « I had a miscarriage » (« J’ai vécu une fausse-couche » en français). Une façon pour elle de montrer aux femmes qu’elles ne sont pas seules.

Fausse-couche : un événement traumatisant

La fausse-couche de Jessica Zucker est survenue tardivement, au cours de la 16ème semaine de sa seconde grossesse, en 2012. Un épisode qui a profondément choqué la jeune femme, d’autant qu’elle a vécu cet événement seule chez elle, et a été obligée de couper le cordon ombilical par elle-même.

Prise en charge par la suite à l’hôpital, la femme avoue au site Self avoir vécu un enfer : « C’est la chose la plus profonde que j’ai vécue dans ma vie. La plus traumatisante. »

Pourtant, Jessica Zucker était loin d’ignorer les conséquences d’une fausse-couche. Psychologue spécialisée dans la reproduction et la santé mentale des mères, la jeune femme a pris en charge, tout au long de sa carrière, des femmes ayant vécu un tel événement.

Mais après l’avoir vécu, la praticienne réalise que sa propre expérience a un impact sur sa façon de recevoir ses patientes : « Cela a profondément changé ma vision sur mon travail » a-t-elle confié, précisant qu’elle était maintenant capable de comprendre les femmes « de l’intérieur ».

Une communauté en ligne pour apporter du soutien aux femmes

Pour aller encore plus loin que les perspectives offertes par son travail, Jessica Zucker décide, à la suite de sa fausse-couche, de poster des messages sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #IHadAMiscarriage. Face aux réactions positives, elle décide de lancer son propre compte Instagram « I Had A Miscarriage » en 2015, sur lequel elle poste des messages positifs, mais aussi les témoignages d’autres femmes.

Son objectif ? Déculpabiliser les femmes et leur faire comprendre qu’elles n’ont rien fait de mal. « Mon corps fonctionne. Je ne pense pas qu’il a échoué » a-t-elle écrit sur le réseau social. Une pensée rassurante, mais aussi pleine d’espoir : à la suite de sa fausse-couche, Jessica est à nouveau tombée enceinte et a donné naissance à un bébé arc-en-ciel.

Son message semble d’ailleurs inspirer les internautes. Le compte « I Had A Miscarriage » compte désormais plus de 14 000 abonnés. Une communauté en ligne qui offre la chance aux femmes de sortir du silence.

Laissez votre commentaire