Équilibrer son assiette : les recommandations de l’ANSES

Équilibrer son assiette : les recommandations de l’ANSES

668
0
<<<
>>>

alimentation recommandations ANSESCe lundi 23 janvier 2017, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a actualisé ses conseils visant à proposer une alimentation équilibrée à la population française. Des repères établis en fonction des besoins nutritionnels et des habitudes de consommation, tout en intégrant les enjeux associés à la présence de certains contaminants chimiques dans l’alimentation. L’occasion de faire le point sur notre régime alimentaire.

Privilégier les fruits et les légumes

Selon l’ANSES, « les consommations de fruits et de légumes restent cruciales et doivent être renforcées en privilégiant les légumes ». On ne le répétera donc jamais assez « manger 5 fruits et légumes par jour » est la base d’une alimentation saine.

A lire aussi : Du piment pour vivre plus longtemps ?

Penser aux légumineuses

Trop souvent oubliées, les légumineuses, comme les lentilles, les fèves ou les pois chiches, sont riches en protéines végétales, en fibres, en minéraux et en vitamines. Dans son rapport, l’Agence recommande « une consommation renforcée et régulière des légumineuses ».

Favoriser les produits céréaliers non-raffinés

Finis le riz, le pain, le blé et les pâtes raffinés, préférez plutôt leurs versions complètes (bio dans l’idéal), plus riches en nutriments. Elles ont également l’avantage de posséder un indice glycémique bas et s’assimilent donc plus lentement dans le corps. Elles sont donc idéales dans le cadre d’un régime équilibré, mais aussi amincissant, car elles évitent les fringales.

A lire aussi : Ados : quelle alimentation ?

Consommer des huiles végétales

L’ANSES préconise de favoriser les huiles végétales riches en acide alpha-linolénique, telles que les huiles de colza et de noix.

Manger du poisson deux fois par semaine

L’intérêt d’une consommation bihebdomadaire de poissons, dont un poisson gras tel que la sardine ou le maquereau est réaffirmé par l’agence. Ils représentent une excellente source d’oméga-3, des acides gras polyinsaturés particulièrement bénéfiques pour la santé.

Réduire la consommation de charcuterie et de viande

L’Agence insiste sur la nécessité de réduire considérablement la consommation de charcuteries, comme le jambon, le saucisson ou encore le pâté, afin qu’elle ne dépasse pas 25 g par jour. La consommation de viandes hors volailles, telles que le bœuf, le porc ou l’agneau, devrait quant à elle ne pas dépasser 500 g par semaine, soit environ 70g par jour (à peine l’équivalent d’un steak haché, aux alentours de 100 g).

Limiter les excès de sucre et de sel

L’ANSES recommande de réduire les apports en sodium et en sucre, notamment chez les forts consommateurs. Elle souligne également que la consommation de boissons sucrées, de type soda ou jus de fruit, doit être inférieure à un verre par jour.

A lire aussi : GB : les ados boivent une baignoire de soda par an

Laissez votre commentaire