En Russie, une petite fille dort constamment depuis un an

En Russie, une petite fille dort constamment depuis un an

494
0
<<<
>>>
petite-fille-dormir
La petite Anya dort depuis près d’un an. Crédit photo : Siberian Times

Surnommée la « Belle au bois dormant », une petite fille russe de 18 mois dort constamment depuis l’âge de 6 mois. Aucun médecin ne parvient à déceler la raison de cette hypersomnie. Sa famille lance un appel aux spécialistes du monde entier pour tenter d’élucider le problème, et enfin, réveiller leur enfant.

La situation est apparue du jour au lendemain

Depuis près d’un an, la petite Anya Metyolkina dort plusieurs jours d’affilée. Un temps durant lequel il est absolument impossible de la réveiller. Lorsqu’elle s’éveille, elle mange et joue un petit peu, mais cela ne dure jamais bien longtemps.

La première fois, Anya s’est endormie dans sa chaise alors que sa mère lui donnait à manger. Elle ne s’est réveillée qu’une semaine plus tard à l’hôpital. « Au début, j’ai eu peur qu’elle soit dans le coma, a confié sa maman au Siberian Times, mais les médecins m’ont assuré que ma petite fille était endormie ».

Depuis, la situation se répète et ne semble plus vouloir s’arrêter. Lorsque l’enfant se réveille, elle souffre de fièvre et son visage est rouge.

Les médecins ne trouvent pas d’explications

« Les médecins ont établi que le pouls et la respiration d’Anya ralentissaient de façon spectaculaire lorsqu’elle dormait, rapporte sa mère. Mais ils ne savent pas nous dire pourquoi« . Sa température corporelle, elle, chute à 35°C.

Les soignants ont d’abord cru à une méningite ou une encéphalite, mais le système nerveux et le cerveau de la petite fille fonctionnent normalement. Ils ont ensuite pensé que cela pouvait être une anomalie du cœur, mais les tests se sont avérés normaux. « Il y a eu des dizaines d’autres contrôles, y compris ceux pour les maladies génétiques, mais les résultats sont tous négatifs » révèle la maman d’Anya.

Les spécialistes envisagent désormais la piste du syndrome de Kleine-Levin (KLS), caractérisé par des épisodes récurrents de sommeil excessif. Une maladie qui expliquerait la plupart des symptômes d’Anya, mais qui reste très rare, surtout pour une petite fille de 18 mois. Ce syndrome se manifeste habituellement à l’adolescence et touche plutôt les garçons.

A lire aussi : La vie d’une petite fille d’un an au cœur des débats

Laissez votre commentaire