Emploi : les femmes enceintes protégées des ondes

Emploi : les femmes enceintes protégées des ondes

171
0
<<<
>>>

femmes enceintes ondesDepuis le 1er janvier 2017, les entreprises doivent veiller à protéger leurs salariés contre l’exposition aux ondes électromagnétiques, émises par les appareils électroniques présents dans les entreprises.

Qui est concerné ?

La mesure concerne tous les salariés mais les femmes enceintes sont particulièrement ciblées, car plus fragiles. Le décret précise notamment que « lorsque, dans son emploi, la femme enceinte est exposée à des champs électromagnétiques, son exposition est maintenue à un niveau aussi faible qu’il est raisonnablement possible d’atteindre ».

Quelles dispositions ?

C’est à l’employeur d’évaluer les risques encourus par ses salariés. Ceux-ci doivent être informés des risques, par une « approche graduée » si le seuil est dépassé, leur poste de travail devant être adapté si possible. Les zones d’exposition doivent être signalées et, si besoin, leur accès limité.

Les résultats de l’évaluation des risques doivent être consignés dans un document accessible qui sera communiqué au médecin du travail et au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, aux délégués du personnel.

En cas de souci, « lorsqu’une exposition au-delà des valeurs limites d’exposition est détectée ou lorsqu’un effet indésirable ou inattendu sur la santé susceptible de résulter d’une exposition à des champs électromagnétiques est signalé par un travailleur, celui-ci bénéficie d’une visite médicale ».

Pour le moment, aucune étude n’a réellement mis en évidence avec certitude l’impact des ondes électromagnétiques sur l’organisme. En revanche, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommande le principe de précaution, c’est-à-dire de limiter autant que possible l’exposition aux ondes radiofréquences.

A lire aussi : Des caleçons contre les ondes

Laissez votre commentaire