Don du sang : comment le sang est-il contrôlé ?

Don du sang : comment le sang est-il contrôlé ?

225
0
<<<
>>>

don sang contrôleEn France, près d’1,6 million de personnes ont donné leur sang en 2016. Un geste solidaire indispensable pour certains malades et minutieusement encadré par l’Etablissement Français du Sang. Mais que se passe-t-il exactement entre le don et la transfusion ? GDD-actu vous détaille les étapes qui garantissent la sécurité de tous, autant des donneurs que des receveurs.

Le prélèvement

En France, les dons de sang ne peuvent se faire qu’auprès de l’Etablissement Français du sang. Avant le prélèvement, chaque donneur est amené à remplir un questionnaire concernant notamment son état de santé, son mode de vie et ses antécédents. Il est ensuite reçu par un médecin ou un(e) infirmier(e) qui détermine son aptitude au don.

Le prélèvement est ensuite effectué par un(e) infirmier(e) habilité(e) et se déroule en deux temps. D’abord, le sang est prélevé dans des tubes-échantillons qui serviront lors des analyses. Ensuite, le reste du sang est récupéré dans une poche.

L’analyse

Les 30 premiers ml de sang prélevés dans les tubes-échantillons subissent une série de tests, en vue de dépister notamment des virus et des bactéries. Ces tests permettent aussi de vérifier des informations fournies par le donneur, comme le groupe sanguin.

En cas d’anomalie, la poche de sang est détruite. Le donneur en est averti.

A lire aussi : Don de sang de cordon : à quoi ça sert ?

La filtration

Durant cette phase de tests, la poche est mise en quarantaine. Si les résultats ne révèlent rien d’anormal, elle subit une filtration, c’est-à-dire qu’on retire du sang les globules blancs (des cellules plus à risque de contenir des microbes).

La préparation

La poche de sang est ensuite centrifugée pour en séparer les composants (globules rouges, plasma et plaquettes). En effet, on ne transfuse jamais au malade la totalité du sang, mais uniquement le composant dont il a besoin. Une même poche sert donc à plusieurs malades.

La distribution

Ainsi analysés et préparés, les produits sanguins sont distribués aux hôpitaux et cliniques en vue de soigner des malades et de sauver des vies.

A lire aussi : Je veux donner mon sang : dois-je être à jeun ?

Laissez votre commentaire