Diabète : les pompes à insuline

Diabète : les pompes à insuline

231
0
<<<
>>>
pompe-insuline
Pompe à insuline Medtronic

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Pour compenser ce manque, différentes solutions sont, à ce jour, disponibles, parmi lesquelles la pompe à insuline. Fonctionnelle et fiable, cette pompe améliore considérablement le quotidien des malades. Explications.

Plus besoin d’injections

Portée à l’extérieur du corps, la pompe permet de délivrer en permanence de petites doses d’insuline. Elle est programmée par l’utilisateur en fonction des indications du médecin. Elle permet d’éviter les injections quotidiennes normalement nécessaires pour compenser le manque d’insuline.

Un dosage plus simple

Les pompes assurent un dosage précis. Certaines d’entre elles permettent d’établir les doses nécessaires en tenant compte de l’insuline déjà présente dans l’organisme, des taux de glycémie actuels, de l’apport en glucides et des réglages personnels d’insuline.

Une grande flexibilité

Plus petite qu’un téléphone portable, la pompe est facile à dissimuler au quotidien. D’autant que le patient choisit l’endroit où la porter : abdomen, soutien gorge, bras, cuisse, …

La pompe permet également d’adapter les doses en fonction de ses activités (alimentation, sport, sommeil, …) afin d’éviter l’hyperglycémie, après un repas par exemple, ou de ramener la glycémie dans les objectifs définis avec le médecin. La pompe est alors équipée d’un assistant bolus pour aider à déterminer la dose adaptée selon des paramètres préréglés par le professionnel de santé et basé sur les besoins individuels.

Un traitement suivi

La pompe est posée à l’hôpital : le patient bénéficie alors d’une formation par un prestataire de santé pour comprendre son fonctionnement. Le suivi est assuré par ce même prestataire : en cas de souci technique, il intervient et remplace la pompe si nécessaire.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire