Des polluants à nouveau retrouvés dans les couches bébé

Des polluants à nouveau retrouvés dans les couches bébé

222
0
<<<
>>>

couches polluants

Les couches Pampers avaient déjà été pointées du doigt en octobre dernier concernant leur composition, potentiellement cancérogène. Cette fois-ci, une dizaine de marques de couches pour bébés ont été passées au crible par le magazine 60 millions de consommateurs, et les résultats ne sont guère plus rassurants.

Des traces de glyphosate, de dioxines, de HAP…

Le magazine révèle que, sur les 12 modèles de couches jetables analysés, 10 présentent des substances potentiellement toxiques. Dans certaines, des traces de dioxines ou d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ont été mises en évidence. Dans d’autres, des résidus de glyphosate et d’autres pesticides ont ainsi été détectés : pourtant, la plupart de ces pesticides sont classés « cancérogènes probables » ou « cancérogènes possibles » par des organismes qui font autorité dans ce domaine.

Les couches écologiques sont aussi concernées

Pour son étude, 60 millions de consommateurs a testé un large panel de marques. Il s’avère que les résidus toxiques concernent autant les couches de marques leader ou de marques de distributeur, conventionnelles ou écologiques. Seules bonnes élèves de l’étude qui ne comportaient pas ces substances, les marques « Love and Green », une marque écologique, et « Mots d’enfants » de E.Leclerc.

Le magazine précise tout de même que les concentrations restent en deçà des seuils fixés par la réglementation. Mais que, selon lui, le principe de précaution doit prévaloir : tout résidu potentiellement à risque doit être écarté des couches pour nourrissons. 60 millions de consommateurs souhaite alors que la réglementation se durcisse et impose un étiquetage de la composition des couches.

A lire aussi : Érythème fessier : comment le soigner ?

Laissez votre commentaire