Crise de goutte : l’alimentation est-elle en jeu ?

Crise de goutte : l’alimentation est-elle en jeu ?

237
0
<<<
>>>

crisse de goutte alimentationLa goutte est une forme particulière d’arthrite due à un excès d’acide urique dans le sang. Elle provoque des crises récurrentes très douloureuses, appelées crises de goutte et se manifeste par une inflammation de certaines articulations. Si des traitements médicamenteux peuvent aider, l’alimentation a elle aussi un rôle à jouer.

Évitez les aliments riches en purines

Certains aliments, riches en purines, sont à éviter, car ils augmentent le taux d’acide urique dans le sang, et ainsi intensifient le risque de crises de goutte.

Ainsi, les abats (ris de veau, rognons, foie, cervelle, …) sont vivement déconseillés, tout comme les viandes fumées, les viandes rouges, les gibiers (pigeon, canard, oie, …) ou les bouillons de viande.

Côté poisson, mieux vaut éviter l’anchois, le hareng, la sardine, la carpe, le brochet, la morue, le saumon, la truite, mais aussi les œufs de poissons. Les coquillages, crustacés et soupes de poisson sont aussi à proscrire.

Certains légumes riches en purines comme l’épinard, le chou, le chou-fleur, le chou chinois, le radis, la rhubarbe, le champignon, le poireau, la tomate et l’asperge sont également à éviter.

Les acides gras saturés diminuent la capacité du corps à éliminer l’acide urique. Pensez à réduire votre consommation en évitant par exemple le fromage à plus de 20 % de mg, le lait entier, le beurre, la crème, les pâtisseries etc.

Les aliments à privilégier

Pour réduire la fréquence et l’intensité des crises, certains aliments sont à privilégier : c’est le cas des viandes maigres (poulet, dinde, …), des œufs, de certains poissons comme la sole, la limande ou le merlu, des fruits non chargés en fructose comme les abricots, les bananes ou les fruits de la passion, des fruits rouges et des cerises. Pensez aussi aux légumes (hormis ceux cités précédemment) et aux bouillons de légumes. Pour les féculents, favorisez les produits à base de céréales complètes et pour assaisonner vos plats, les huiles d’olive, de noix ou de colza sont excellentes pour le cœur. Vous pouvez aussi manger du fromage à moins de 20 % de mg et des yaourts sans excès.

Côté boisson

Tout comme l’alimentation, certaines boissons peuvent influencer les crises. Limitez votre consommation d’alcool notamment de bières puisqu’elles contiennent plus de purines que n’importe quel autre breuvage. Occasionnellement, vous pouvez vous accorder un verre de vin, lors d’une soirée entre amis par exemple. Les sodas, les jus de fruits (les fruits mixés développent une fermentation), les boissons chocolatées doivent également être proscrits.

Vous pouvez en revanche boire du lait de vache allégé qui provoque une baisse rapide du taux sérique d’acide urique, du café et bien-sûr de l’eau gazeuse (Quézac, Vichy, Badoit, …) ou non gazeuse (Contrex, Evian, Vittel, …), car il est important de rester bien hydraté.

A lire aussi : Arthrose : les facteurs de risques

Laissez votre commentaire