Consultations médecin : de nouveaux tarifs le 1er novembre

Consultations médecin : de nouveaux tarifs le 1er novembre

678
0
<<<
>>>

prix tarifs médecinsÀ partir du 1er novembre, les tarifs des médecins généralistes, et de certains spécialistes, vont augmenter. Désormais, le prix sera fixé selon la complexité du motif de la consultation ou la durée de la séance. La décision a été publiée au Journal Officiel et relayée par Le Quotidien du médecin.

Les consultations « classiques » toujours à 25 €

Le prix de la consultation de base d’un médecin ne bouge pas : il reste à 25 euros. En revanche, deux nouveaux types de consultations vont être créés dès le 1er novembre 2017 : les consultations « complexes » et « très complexes » dont les tarifs seront bien plus élevés.

Les consultations complexes à 46 €

Les consultations dites « complexes » coûteront ainsi 46 euros. Elles concernent les enfants de 3 à 12 ans en risque d’obésité, les nourrissons nécessitant un suivi spécifique du pédiatre jusqu’au 28e jour suivant la naissance, ou les jeunes filles de 15 à 18 ans souhaitant obtenir une contraception ou une consultation de prévention contre les infections sexuellement transmissibles.

Lors de ces consultations complexes, des majorations de 16 euros pourront être appliquées au prix initial. C’est, par exemple, le cas pour un patient atteint d’asthme, de troubles du comportement alimentaire ou présentant une pathologie oculaire grave.

Les consultations très complexes à 60 €

Les consultations « très complexes », quant à elles, seront facturées au prix de 60 euros. Il s’agit par exemple des consultations de préparation de greffes rénales, d’annonce de cancer ou d’examen d’éventuelles malformations fœtales.

Les consultations longues à 70 €

Les consultations longues, déjà existantes, verront leur prix passé de 56 à 70 euros. Limitées à trois par an et par patient, elles concernent essentiellement les personnes atteintes de maladie neurodégénérative, comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

Côté remboursement : qu’en est-il ?

Côté remboursement, l’Assurance maladie prendra en charge 70% du montant de la visite et 100% en cas d’affection de longue durée.

Laissez votre commentaire