Colorant E171 : un caractère cancérigène ?

Colorant E171 : un caractère cancérigène ?

466
0
<<<
>>>

colorant E171L’additif alimentaire E171 est fréquemment utilisé en tant que colorant dans les produits alimentaires ou cosmétiques. Pourtant, une récente étude de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), menée sur des rats, a dévoilé qu’il pouvait favoriser la formation de lésions colorectales précancéreuses. Bien que les dernières conclusions de l’Union européenne se veuillent rassurantes, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a été saisie pour évaluer ses éventuels dangers pour le consommateur.

Des effets encore inconnus chez l’Homme

Après la publication de l’étude de l’Inra, les ministères chargés de la Consommation, de la Santé et de l’Alimentation ont, en effet, rapidement annoncé la saisine de l’Anses. L’objectif : vérifier si les effets constatés chez le rat sont similaires chez l’Homme.

L’étude de L’Inra « met en évidence des effets qui n’avaient pas été identifiés auparavant, notamment des effets promoteurs de la cancérogénèse », souligne l’Anses dans un communiqué.

Pour l’instant, ces résultats « ne permettent toutefois pas de conclure sur les effets du TiO2 [dioxyde de titane, NDLR] sur l’Homme », ajoute l’agence.

Elle « souligne la nécessité de conduire, les études nécessaires (…) à la parfaite caractérisation des effets sanitaires potentiels liés à l’ingestion de l’additif alimentaire E171 ».

« Le gouvernement doit prendre ses responsabilités »

 En attendant, l’Anses estime que les résultats de cette publication de l’Inra ne permettent pas à eux seuls de remettre en cause l’évaluation de l’Union européenne.

Pour l’association Agir pour l’Environnement, c’est au gouvernement de prendre ses responsabilités ! « Non seulement l’utilisation de dioxyde de titane n’apporte strictement rien au consommateur, mais de surcroît cet additif présent à l’état nanoparticulaire dans des dizaines de produits alimentaires destinés aux enfants est susceptible d’avoir des effets cancérigènes de mieux en mieux caractérisés » souligne l’association.

Pour aider les consommateurs à mieux se protéger, elle a identifié 150 produits alimentaires contenant du colorant E171 référencés sur son site.

A lire aussi : Des substances cancérigènes dans les couches

Laissez votre commentaire