Codéine : la nouvelle drogue des jeunes

Codéine : la nouvelle drogue des jeunes

346
0
<<<
>>>

codéine drogue jeunesLa codéine, substance contenue dans des médicaments antidouleur disponibles sans ordonnance, est régulièrement détournée comme une drogue récréative par les ados et les jeunes adultes. Un phénomène qui aurait fait deux morts depuis le début de l’année, selon l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament).

Un risque important de dépendance

En pratique, les jeunes, même mineurs, se rendent à la pharmacie pour acheter des antidouleurs à la codéine, comme le révèle Le Parisien. La substance est ensuite ingérée au sein d’une boisson appelée « purple drank ». Un mélange de sirop pour la toux à la codéine, d’antiallergiques, de Sprite et de colorant violet qui avait déjà fait l’objet d’une mise en garde de l’ANSM en 2016. Les jeunes utilisent aussi des comprimés pour les sniffer ou se les injecter à l’aide de seringues.

L’objectif de ces jeunes ? Ressentir les effets relaxants du médicament, similaires à ceux de l’opium. Une « défonce » à des fins récréatives qui peut se révéler très dangereuse. La toxicité de la codéine peut entraîner un coma, parfois mortel. En outre, la prise fréquente de codéine conduit à un risque de dépendance. L’arrêt de sa consommation provoque de grandes douleurs et une incapacité à dormir pendant quatre à cinq jours.

A lire aussi : Un site de lutte contre les addictions chez les jeunes

Une nouvelle réglementation ?

Ce nouveau phénomène témoigne d’un certain mal-être chez des jeunes qu’il faudrait protéger. L’ANSM ne s’est pas encore prononcé quant à l’interdiction ou au contrôle plus strict de cette substance.

A lire aussi : Alcool + Caféine = Cocaïne

Laissez votre commentaire