Cancer de la prostate : les signes qui alertent

Cancer de la prostate : les signes qui alertent

201
0
<<<
>>>

ProstateLe cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent en France. Il représente la 3ème cause de mortalité par cancer chez l’homme, derrière le cancer du poumon et le cancer colorectal. Un dépistage précoce, avant même l’arrivée des premiers symptômes, permet une meilleure prise en charge de la maladie.

Des anomalies invisibles

La prostate peut présenter des anomalies sans pour autant déclencher de symptômes, du moins dans un premier temps. Seul un professionnel de santé, par toucher rectal, peut alors déceler ces troubles. C’est pour cela que le dépistage régulier, à partir de 55 ans (50 ans pour les hommes ayant des antécédents familiaux) est recommandé par L’Association française d’urologie. Cependant, ce dépistage n’est pas généralisé et organisé, comme l’est celui du cancer du sein par exemple. Il s’agit donc d’une décision à prendre personnellement.

Premiers signes : des troubles urinaires et érectiles

Les premiers symptômes du cancer de la prostate apparaissent généralement au niveau des mictions. Parmi les troubles urinaires, on retrouve un besoin fréquent et/ou pressant d’uriner, une incapacité à uriner, un jet d’urine faible, réduit ou qui s’interrompt, une sensation de ne pas avoir complètement vidé sa vessie ou encore une sensation de brûlure ou de douleur. Des troubles érectiles, des douleurs lors de l’éjaculation et/ou du sang dans le sperme sont également des signes annonciateurs de la maladie : ils doivent alerter et inviter à consulter rapidement.

Des symptômes plus tardifs

D’autres symptômes annoncent la maladie : ils sont plus alarmants puisqu’ils apparaissent lorsque la tumeur prostatique est plus volumineuse et donc que la maladie est à un stade plus avancé. Parmi ces symptômes, on retrouve des douleurs osseuses, notamment au niveau du dos, des hanches, des cuisses et du cou. En outre, lorsque le cancer est plus avancé, les troubles urinaires s’aggravent, ce qui peut provoquer une incontinence. Il apparaît parfois également que la fatigue, la perte de poids ou encore l’engourdissement des jambes ou des pieds sont des signes annonciateurs tardifs d’un cancer de la prostate.

À lire aussi :

Laissez votre commentaire