Brûlure, noyade, chute : attention aux accidents domestiques

Brûlure, noyade, chute : attention aux accidents domestiques

187
0
<<<
>>>

accidents domestiques

En 2012, les accidents de la vie courante (AcVC) ont causé 21 470 décès en France, d’après le bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France. Chute, intoxication, noyade, brûlure, … autant d’accidents en cause qui pourraient pourtant, en grande partie, être évités.

Les chutes : première cause de décès

Le rapport révèle que les chutes sont les AcVC qui ont causé le plus de décès en 2012 (9 600) loin devant les suffocations (2 940), les intoxications (2 040), les noyades (971) et les accidents par le feu (416).

Les autres causes, comme le surmenage, les mouvements épuisants ou répétés, les corps étrangers pénétrant dans l’œil ou un autre orifice naturel ou encore les électrocutions, représentent 725 décès.

Les personnes âgées particulièrement concernées

Plus des deux tiers des décès par AcVC sont survenus chez les plus de 75 ans. Au total, cela représente 14 805 décès. Les personnes âgées sont notamment concernées par les chutes : 6 038 décès par chute ont été constatés chez les 85 ans et plus au cours de l’année 2012.

Mais cette catégorie d’âge n’est pas la seule touchée par ces risques : les plus jeunes sont aussi concernés. Les AcVC étaient, en effet, responsables de 21 % des décès entre 1 et 4 ans et de 13 % entre 5 et 14 ans en 2012.

Une évolution encourageante mais insuffisante

Le bulletin révèle néanmoins une diminution de la mortalité causée par les AcVC. En prenant en compte l’évolution de la population, les chiffres ont connu une baisse de 2 % entre 2000 et 2012.

Une diminution encourageante mais qui reste insuffisante, car « une partie de ces accidents pourrait être évitée par des actions de prévention adaptées » estime Santé Publique France dans son rapport.

A lire aussi : 100 scientifiques en lutte contre les perturbateurs endocriniens

Laissez votre commentaire