Bientôt des cabinets médicaux de luxe ?

Bientôt des cabinets médicaux de luxe ?

246
0
<<<
>>>
cabinet-luxe-forward
Crédit photo : goforward.com

Des cabinets médicaux luxueux à mi-chemin entre les Apple store et un abonnement Netflix, vous imaginez ? Pas vraiment ? On va vous faire une confidence : on ne voyait pas bien non plus. Mais ça, c’était avant de découvrir le concept de Forward, une start-up créée par un ancien de Google qui vient de dévoiler son cabinet médical du futur.

Réinventer l’accès aux soins

Adrian Aoun, ancien employé de Google, a imaginé un nouveau genre de cabinet, bien loin de ceux que l’on connaît habituellement. Révolue la salle d’attente ringarde : laissez place à une salle lumineuse et high-tech. Dès son arrivée, le patient doit renseigner le motif de sa visite sur un iPad incrusté dans le comptoir en bois.

La salle d’attente est munie d’un scanner qui établit un premier diagnostic avant la rencontre du patient avec son médecin. Température, rythme cardiaque, taux d’oxygène dans le sang, … la machine du futur recueille des données de santé utiles lors de la consultation médicale.

La consultation est, elle aussi, placée sous le signe du luxe et de la technologie. À l’aide d’un écran tactile panoramique, le médecin examine les données récoltées par le scanner et peut montrer en temps réel et grandeur nature les différents organes concernés par une éventuelle pathologie.

Tout est tellement bien pensé que même une analyse urinaire paraît (presque) devenir un moment agréable : dans des toilettes au style épuré, le patient place son échantillon d’urine dans une petite niche au mur pour l’envoyer à l’analyse, comme dans les cuisines d’un restaurant. Fini le moment gênant où l’on apporte son flocon à l’infirmière !

Des services pour des clients aisés

Mais évidemment, tout cela a un coût : et si vous vous voyiez déjà vous détendre dans les élégants fauteuils de la salle d’attente, il faudra y mettre le prix. Et pas qu’une fois !

Le modèle économique de Forward s’inspire, en effet, de celui de Netflix. La start-up propose, non pas un règlement à la consultation, mais un abonnement au cabinet médical. Comptez pas moins de 149 dollars pour un mois d’accès illimité au cabinet. Une somme non prise en charge par les assurances ou la sécurité sociale américaine, qui laisse donc peu de place à une clientèle modeste.

L’objectif affiché par la société : changer la relation des patients avec la médecine et les inciter à réfléchir à leur santé quotidiennement. Une ambition futuriste et des outils ingénieux, mais au détriment d’une santé équitable et accessible pour tous … Un concept qui paraît bien loin des débats actuels de santé en France.

Le premier cabinet a pour l’instant ouvert ses portes à San Francisco et espère attirer 10.000 patients. Alors, convaincus ?

Laissez votre commentaire