Baby-blues : quels sont les signes ?

Baby-blues : quels sont les signes ?

224
0
<<<
>>>

Signes du baby bluesL’arrivée de bébé est un moment de bonheur que chaque mère imagine durant de nombreux mois. Pourtant, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Peu de femmes échappent au contrecoup émotionnel et physique de l’accouchement. Doutes, crises de larmes, stress, fatigue, … C’est le fameux baby-blues.

Baby-blues, une hypersensibilité bénigne

Le baby-blues est un état d’hypersensibilité bénin qui apparaît entre le troisième et le onzième jour après la naissance de l’enfant. Il s’agit d’une réaction transitoire durant la suite de couches qui s’explique notamment par la chute hormonale, le stress d’être à la hauteur dans ce nouveau rôle de maman et le manque de sommeil.

Les manifestations du baby blues

Les signes du baby-blues sont nombreux et varient d’une femme à une autre :

  • Crise de larmes ou de colère à la moindre contrariété (et parfois même un compliment !) ;
  • Anxiété ;
  • Manque de plaisir et d’intérêt, parfois même pour l’enfant ;
  • Manque de confiance en soi ;
  • Grande fatigue ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Agitation ;
  • Modification de l’appétit ;
  • Culpabilité.

Généralement, ces symptômes disparaissent d’eux-mêmes en quelques jours. En attendant de retrouver son état normal, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à ses proches et à prendre du temps pour soi.

Si les symptômes perdurent plus de 15 jours, il peut s’agir d’une dépression post-partum. Il faut donc consulter.

Un risque : la dépression post-partum

Il ne faut pas confondre baby-blues et dépression post-partum. Le baby-blues est un état bénin qui ne dure que quelques heures à quelques jours et qui se manifeste juste après l’accouchement. À l’inverse, la dépression post-partum peut se manifester à tout moment pendant l’année suivant l’accouchement. Il s’agit d’un état dépressif pour lequel un accompagnement psychologique est nécessaire. Dans les cas les plus sévères, la dépression post-partum peut nuire à la mère, à son bébé et au lien affectif qui les unit.

Laissez votre commentaire