1 enfant sur 2 ne bouge pas assez

1 enfant sur 2 ne bouge pas assez

227
0
<<<
>>>
Campagne Publicitaire de la FFC contre la sédentarité chez les enfants.

 

Un enfant sur deux ne bouge pas assez en France : une augmentation inquiétante de l’inactivité physique et du temps passé assis qui participe grandement à la progression du surpoids et de l’obésité chez les plus jeunes. Un constat préoccupant dressé par la Fédération Française de Cardiologie (FFC).

Au moins 60 minutes d’activité par jour

L’objectif de la FFC : sensibiliser les parents aux méfaits de la sédentarité chez les enfants. La Fédération leur recommande d’inciter les plus jeunes à pratiquer au moins 60 minutes d’activité physique par jour, afin de réduire leur risque de développer une maladie cardio-vasculaire.

Le rôle moteur des parents

La FFC a constaté un « fort décalage entre perception et réalité ». Les jeunes générations semblent très actives aux yeux des parents et des grands-parents : elles font davantage de sport, sont plus libres de leurs mouvements… Mais il n’en est rien.

Téléphone, tablette, ordinateur, télévision font désormais partie du quotidien des enfants et pour des durées souvent excessives et les parents pris par leurs obligations professionnelles ne s’en rendent pas forcément compte. D’autant que les parents et grands-parents étaient rarement sédentaires dans leur jeunesse.

La Fédération conseille aux adultes de « montrer l’exemple » et d’apprendre aux enfants à faire régulièrement de l’activité physique pour que cela devienne un réflexe à long terme.

Le bien-être avant la performance ou la contrainte

Quels que soient l’âge et les capacités de l’enfant, il est important d’associer l’activité physique au plaisir et au bien-être plutôt qu’à la performance ou à la contrainte. Mais comment s’y prendre pour intégrer une heure d’activité physique dans un emploi du temps déjà chargé ? Il suffit d’encrer de nouvelles habitudes dans votre quotidien !

La FFC recommande par exemple :

  • D’accompagner vos enfants à l’école, à pieds ou en vélo
  • De privilégier les activités de plein air, le week-end et après les cours
  • D’éviter ou de limiter le temps passé devant les écrans
  • De prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur
  • De descendre une station de bus ou de métro avant
  • De vous garer un peu plus loin que d’habitude lorsque vous prenez la voiture
  • De privilégier la marche plutôt que la voiture

A lire aussi : Mon enfant a du mal à dormir en ce moment

Laissez votre commentaire